Notre quiz est-il fiable ??

Voilà l’une des questions les plus fréquentes reçue en quelques mois de mise en ligne dudit QUIZ !

Je me suis penchée avec intérêt sur cette question car elle révèle, à elle seule, l’une des plus grandes “souffrances” du “MP qui se découvre” : le doute !
Et, par extension, son besoin parfois extrême d’absolu et son plus grand paradoxe aussi….(car il refuse l’absolu alors même qu’il n’a de cesse de le chercher)

Je développe avec grand plaisir …

Il y a évidemment autant de profils de multipotentiel que de zèbres de même pour les non zèbres … Vive la complexité humaine !
Nous recevons ces questions comme autant de points de réflexion sur ce qui nous échappe toujours : la vérité !
Personne ne peut ni l’enfermer (ouf) ni en tirer une loi universelle (re-ouf)

Je vous partage en ce jour mes réflexions sur cette question qui revient souvent et qui est tout à fait légitime !

 

Alors ? Est-ce que notre quiz est fiable ?

Pour les pragmatiques, oui, le quiz est fiable : les questions ne sont autres choses que des relevés de comportements que vous trouverez dans les ouvrages scientifiques officiels (Jeanne Siaud Facchin et Monique de Kermadec notamment), sur des études de cas et de la littérature sur le sujet de la douance.
Il n’a d’autre visée que celle de t’apporter des pistes dans ta recherche et, nous l’espérons, du baume au cœur.

Nous te partageons, grâce à lui, un peu de l’émotion ressentie le jour où la lumière fut pour nous !

Ce qui est intéressant, au creux de cette question, c’est ce qu’elle soulève comme processus de réflexion et que nous avons en commun : la remise en question perpetuelle de la “vérité” ! Surtout celle qui nous touche de près, dans la sphère intime de l’identité.
Comme si, malgré une évidence parfois flagrante, le cerveau refusait de VOIR ce qui EST ou refusait d’accorder de l’importance au final à la réponse…
Ce pourrait-il que cette réponse n’ait aucune importance ?
Aujourd’hui, j’en suis persuadée. Non de sa non-importance mais de sa non finalité !

Cette réponse est et ne se doit d’être qu’une ETAPE !
Si elle n’est pas franchie par contre, TU n’avanceras pas !
Tu buteras en permanence sur ce doute qui peut en devenir obsessionnel/non-constructif/énergivore et angoissant !

Mon conseil du jour à ce propos :

Accepte ce qui est. C’est une décision à prendre en toute conscience. Elle n’est pas naturelle, elle demande un effort, beaucoup d’honnêteté et de bienveillance envers toi.
Elle te pousse à sortir du déni et à accepter que tu es “différent” d’une “norme établie” ou que tu ne rentres pas dans les cases.

Si tu n’y arrives pas, malgré ta bonne volonté : va plus loin … en te posant les questions suivantes :

  • Qu’ai-je à perdre ?
  • Qu’ai-je à gagner ?

Intéressant de creuser ces 2 questions au-delà des premières réponses qui te viennent…

 

Comment creuse-t-on ?

En continuant à se poser des questions sur les implications des réponses et leurs résonances.
Et ce, dans toutes les sphères de ta vie : travail, famille, amis, conjoint-e etc etc).
Cela relève de l’auto-analyse, qui a ses limites évidemment, mais qui est toujours intéressante pour avancer vers tes propres accords internes : TO BE a zebra OR NOT ?

Dans ce travail d’enquête, je t’encourage à relever ce qui “bloquera” ta réflexion.
Lorsque ton cerveau refuse d’un coup la fluidité. Observe toi. Décale toi pour observer ce qui se passe en toi au moment où tu te poses consciemment tes questions.
Ce “refus” ou la perte soudaine de fluidité te montrera on ne peut plus clairement ce qui fait partie de tes résistances inconscientes.
Note les, c’est par là que ça se passe !
Parce que c’est au creux de tes “résistances” que tu toucheras du doigt, le gros chapitre de tes croyances !

Nous ne sommes pas libres ! Eeeeet non. Je ne t’apprends certainement rien, nous sommes des êtres conditionnés.
C’est du jour où nous acceptons sereinement cet état que nous nous libérons et que le vrai travail peut démarrer : choisir de VIVRE en étant SOI !

 

Quel est l’intérêt de savoir dans ce cas ?

Le premier intérêt de savoir qu’on est MULTIPOTENTIEL OU PAS, est de récupérer sa pleine puissance d’énergie vitale.
Rien de pire que de vivre avec l’impression d’avoir le cul entre 2 chaises non ?!
Tu sais, cette fameuse épine dans le pied qui te rappelle en permanence ta question cauchemar : “quelle est ma place” dans ce monde ??
Savoir qui on est permet de SE CHOISIR enfin comme UNITE, unifié, entité, être à part entière … Cela ne fera pas de nous un être meilleur mais bien un être choisi !

 

Est-ce facile ?

Nooooooooooooon, fuis celui qui t’annonce le contraire, c’est un MENTEUR !
C’est tout sauf simple, Mais, quelle aventure !

Je n’ai, à ce jour, trouvé meilleur “mission” personnellement et ma vie résonne encore de réflexions qui ne m’ont jamais lâchées et qui ont parsemé tout mon parcours : “mais que tu es compliquée”, “tu ne t’arrêtes jamais ?”, “pourquoi faire simple … ?”, “y doit y avoir un bordel dans ta tête…”

La différence entre “avant de savoir” et “après” se résume en ceci : L’ACCEPTATION … et je suis en cours de revendication 😉

“Je suis compliquée. Je n’arrête jamais de penser, et alors ? “

 

Et si le doute persiste ?

Il persistera mais s’il te devient insupportable et que tu as besoin de plus de certitudes (carrées, scientifiques, “reconnues”), je t’encourage alors à passer un test officiel.
Pour te préparer à le passer, prends le temps et dis toi que c’est aussi une étape. Le test te confirmera si tu entres dans ces cases, mais ne te dira pas ce que tu dois en faire ensuite, mieux vaut le savoir).

Je te laisse cogiter et te retrouve dans quelques jours pour la suite de cette réflexion…
Si tu désires réagir et apporter de l’eau à ce moulin, je t’encourage à commenter sous l’article !

Je te souhaite de belles réflexions concernant cette “prise de position” initiale par rapport à ton costume rayé/multi/divergent (peu importe le terme).
Ce n’est qu’une étape ! Importante, incontournable si tu désires unifier ta vie et comprendre qui tu es.

 

Dernier conseil qui surgit en cette fin d’article :

Sois moins exigeant/dur/tortionnaire envers toi-même … la partie de toi en souffrance t’en sera reconnaissante !! (parole de psy)