Qui me parle ?2018-10-09T14:13:02+00:00

Ma bio en quelques mots

Je m’appelle Lara Tcherniaeff – Gaillard et je suis une aventurière !

Passionnée par l’âme humaine, les mots, l’émotion.
Amoureuse, maman comblée et amie fidèle.
Psychologue de coeur, d’âme et de formation.

Eternelle étudiante et entrepreneuse multipotentielle
Reconnaissante de ce que la vie m’a posé comme obstacles à franchir pour m’offrir l’immense privilège de découvrir qui j’étais et de choisir en toute conscience de faire ma différence entre les 2 seules certitudes que chacun connait : le début et la fin !
Je désire te passer le flambeau, que tu puisses à ton tour exprimer ta puissance intérieure et ton super pouvoir. 
Il est là, en chacun de nous, parfois enfoui, parfois caché, parfois il n’attend plus que notre feu vert pour briller !

 

J’ai eu une vie assez mouvementée tant en terme de réussites que d’échecs perçus ; de nombreuses expériences professionnelles et des épreuves familiales assez compliquées à gérer.
C’est à la suite d’une période extrêmement difficile que ma quête de sens a pris l’allure d’un “marche ou crève” et que j’ai eu la chance de ne pas lâcher la rampe avant d’avoir trouver enfin mon : “pourquoi tant de haine” ! ayant la lourde impression que le sort s’acharnait contre moi.

L’élément déclencheur est à dater de fin 2012, année de mes 40 ans.

En septembre, j’accompagne mon père qui nous quitte après 2 ans de combat contre le cancer. Il a choisi dignement le jour et l’heure de sa mort et je lui tiens la main dans son dernier voyage (l’euthanasie est légale et bien encadrée en Belgique). Je suis très fière de son courage et respectueuse de son dernier message rempli de sens pour ses enfants.

Octobre ferme les yeux de ma mère de qui je suis séparée depuis 2003 suite à une terrible dispute professionnelle.

En décembre enfin, mon beau-père décède dans nos bras, le lendemain de Noël.

Cette année 2012 a été bouleversante et a déclenché chez moi une remise en question profonde, couplant le passage de la quarantaine à des deuils compliqués à vivre.

Cette double crise fut paradoxalement salvatrice car elle m’a permis d’amorcer le passage entre de nombreux mouvements chaotiques et une profonde raison de vivre.

J’ai pris conscience de ma force intérieur et j’ai découvert, grâce à un gros travail personnel et remise en question, mon super pouvoir !

 

 

 

J’aime faire du lien et connecter humainement depuis toujours. Je suis née avec un caractère énergique, loyal, intègre et volontaire. Très enthousiaste de nature, je n’ai eu de cesse, tout au long de mon histoire, de rentrer en contact avec “l’autre” et d’aller avec joie dans les relations en toute authenticité avec une réelle passion pour l’échange.
De nature communicante et optimiste, j’ai été très frustrée par une mère dominante et silencieuse. Aimante certes, elle gérait cependant son monde à sa façon.
Petite, je passais des heures à écrire, dessiner, lire et inventer des histoires. Je voulais faire du piano, mon père m’a offert une raquette. j’ai donc passé ma jeunesse sur les cours de tennis entre les entraînements et les compétitions, développant un esprit challengeur et d’équipe. “L’autre” était déjà au centre de mes intérêts.

Au divorce de mes parents, j’avais 18 ans, j’entamai des études de psychologie et sciences familiales sans trop me projeter dans un quelconque métier.
Ce qui m’intéressait, c’était de comprendre comment nous fonctionnions et comment je pouvais réparer…
Je n’ai pas eu le temps de m’installer en tant que psy, reprenant à 24 ans la gestion de la maison de retraite de ma mère, où j’ai rencontré “l’autre en fin de vie”… L’expérience fut bouleversante en terme de rencontres magnifiques et de contact avec la fragilité d’hommes et de femmes en bout de parcours.

Cet amour du contact est mon fil d’ariane, mon moteur ; celui qui sous-tend toutes les activités expérimentées : métiers, passions, loisirs. Je ne me sens vraiment heureuse, en phase, adéquate et dans mon élément que lorsque je suis au diapason avec l’humain. Comme le dit si justement cette femme extraordinaire, Florence Servan-Schreiber, “Un super pouvoir n’a rien d’extraordinaire… mais il nous appartient” ! (power patate)

J’ai développé cette empathie de façon naturelle et c’est en faisant ce long travail sur moi-même, suite à cette année terrible, que j’ai pu enfin comprendre ce qui m’avait animé si fort depuis toujours. Les témoignages de mon super pouvoir, égrenés tout au long de ma vie, me sont revenus en mémoire et je les ai enfin entendus et acceptés.

Le seul intérêt et ce que je ressentais comme une urgence morale fut alors d’écrire et d’inventer le métier de mes rêves pour me respecter et laisser s’exprimer au mieux ce qui m’animait. J’ai connecté les points et j’ai pu dégager ce qui sous-tendait de manière puissante toutes les professions testées : la connexion, la compassion, l’écoute, l’aide et l’étincelle qui s’allume lorsque le vrai contact s’établit intensément et que la magie opère.
J’ai listé ensuite les compétences développées dans mes multiples carrières afin de les faire briller de 1000 feux. J’y ai relevé l’amour pour la transmission, la pédagogie, l’enseignement, l’accompagnement, l’inspiration et la thérapie, celle qui m’avait échappée 20 ans plus tôt…

La boucle était bouclée, oh Yeah !

 

 

 

Je suis convaincue aujourd’hui que chacun de nous porte en lui au moins un talent naturel et que le “bonheur” ne peut-être atteint que dans la pleine expression de celui-ci. Il devient alors son super pouvoir ! Nous faisons fréquemment l’erreur de nous contraindre à ce qui nous est proposé en négligeant nos propres potentiels à exploiter.

Trop souvent, nous fonctionnons à contre-courant et l’énergie déployée à nous adapter, “faire semblant” ou résister, est bien mal utilisée. Nous plions sous le poids du regard de l’autre, par crainte du jugement, du rejet ou de la perte d’amour.

Nous sommes conditionnés depuis l’enfance par des parents conditionnés eux aussi. C’est un fait, nous vivons dans une société, certes sécuritaire mais tellement normative que les super pouvoirs n’ont que trop rarement droit au chapitre.

Je pense intimement que chacun, quelque soit la couleur des fées invitées au berceau, peut trouver l’équilibre et du sens à sa vie, à partir du moment où il décide de “voir”, de comprendre, d’assumer et de se donner les moyens d’exploiter ses talents naturels !

C’est une question de choix et de responsabilité personnelle, celle de devenir expert de soi-même dans le seul intérêt au final d’offrir au suivant : son enfant, ses enfants, le monde comme un héritage, une trace du passage.
Nous ne partirons pas avec de toute façon !

 

Celui de n’avoir jamais abandonné et d’avoir toujours gardé l’espoir de m’en sortir malgré les obstacles que la vie a déposés sur mon chemin.
D’avoir aussi compris que même si les plans ne se déroulent pas comme prévu, nous avons en notre pouvoir la décision quotidienne de changer son regard et sa perception ou carrément sa vie.

J’ai énormément rebondis, souvent le dos au mur et dans l’urgence, jusqu’au jour où je me suis arrêtée et j’ai pris le temps de me regarder sans concession et sans filtres. Ce dépouillement m’a apporté la plus belle révélation, la seule sur laquelle je pouvais m’appuyer pour maintenir une belle confiance dans ma future réussite : Je n’étais pas seule et l’homme de ma vie fonctionnait comme moi.
Nous avons alors eu le courage d’arrêter les faux-semblants et de nous lancer ensemble dans ce projet magnifique, chacun avec ses supers pouvoirs… qui par chance sont complémentaires ! Je peux dès lors répondre aux plaintifs ou envieux qui m’ont souvent dit : “oui, mais c’est plus facile pour toi, tu n’es pas seule…” que certes nous sommes 2 mais nous re démarrons de zéro, sans filet à 44 et 47 ans. Risque maximal mais nous l’avons pris et j’en suis extrêmement fière. L’histoire nous racontera la suite…

 

 

 

Je pense qu’on n’est jamais aussi “efficace” que dans ce que nous connaissons viscéralement, surtout dans le relation d’aide et face à la souffrance de l’autre que ce soit comme coach, thérapeute ou formatrice…
Une sage-femme qui elle-même est maman sera pour ma part plus à même de saisir les ressentis et douleurs de l’accouchée (et ce n’est pas un jugement de valeur bien entendu).

Ce qui est vécu émotionnellement et qui s’est imprégné dans nos cellules nous amènent une compréhension bien plus profonde des étapes à franchir et des difficultés rencontrées lors d’un changement. La connaissance théorique et les outils sont importants mais secondaires à l’expérience, au réel feeling et à tout ce qui se passe en-deça des mots et des méthodes.

Dans cette enquête au creux de moi-même et de notre histoire de couple, j’ai découvert que mon mari Thierry était un zèbre non repéré et que j’avais toutes les caractéristiques d’une vraie multipotentielle. Cette révélation me permit de comprendre que la majorité des “échecs” subis n’en étaient pas forcément. Nous n’avions pas reçu le bon mode d’emploi et ce qui était vu comme instabilité, décalage, intolérance à l’injustice nous rendant frondeurs et rebelles, refus d’autorité et j’en passe, avaient une explication dans nos réelles différences de fonctionnement.

Je me suis plongée corps et âmes dans un travail de relecture et d’analyse et la création parallèle de vrais outils pour accompagner ces adultes un peu perdus par méconnaissance de leur zébrure. Comme l’écrit Marie-Elaine Jacobsen : “Sans être essentiel, le fait d’être soi-même surdoué est inestimable pour la succès de la thérapie”. 

 

 

La diversité de nos doubles champs d’expériences. Nous avons en effet des expertises multipotentielles avec 4 ou 5 compétences et une vision de femme, d’homme et de couple. Nous avons ré-inventé notre vie 6 fois à deux avec 4 créations d’entreprise.

En terme de complémentarité, nous allions à nos deux visions toutes les qualités requises pour accompagner une personne en quête de re-création personnelle et/ou professionnelle. Et nous sommes habités par une motivation de feu car nous sommes enfin les maîtres de notre destin.

Nous prenons les rennes pour atteindre nos rêves et sommes enthousiastes de vous apporter toutes les ficelles requises pour réussir les vôtres ! Un superbe projet gagnant-gagnant, cher à notre cœur.

 

 

Tous les adultes, homme ou femme, en quête de ré-alignement identitaire ou de recherche de sens dans les domaines personnels, de couple, relationnels ou professionnels.

Des hommes et des femmes désireux de rompre avec leur schémas répétitifs et qui sont en quête de ressources pour avancer enfin et entamer un réel changement dans leur vie.

Les adultes qui se posent ces questions sur leur décalage face aux autres et à la société dans laquelle ils vivent, pour leur amener avec bienveillance et en collaboration mon expertise sur cette crise à négocier, les questions à se poser, le fil rouge à définir, les étapes, la gestion des émotions, la gestion du coming-out, et la projection étape par étape pour la mise en place pérenne de leur re-création.

 

 

 

Je ne peux ni ne désire aider les personnes qui attendent un miracle sans se donner les moyens personnels de faire leur part de travail.
Rien ne se fait sans effort lors de cette période de transition ou de changement concret ou de perception. Aucune promesse de réussite ne sera faite, seules les promesses d’engagement mutuel, clairement définies préalablement à toute thérapie, coaching ou accompagnement.
Je ne travaillerai pas non plus avec les personnes avec qui le contact ne passe pas, pour une raison ou l’autre, ou pour lesquelles je ne peux pas amener mon aide concrète, car c’est à partir d’une confiance mutuelle et sans faille que ce genre de travail peut-être mené à bien.

 

 

 

  • Multipotentiologue : spécialisée dans l’accompagnement des profils atypiques 
  • Psychothérapeute en thérapie brève TBSI – école AIRE psy (Lyon-Paris-Bordeaux)
  • Diplôme de gestion de maison de retraite et soins (Belgique) – Direction et travail psychogériatrie (public Alzheimer)
  • Master en psychopédagogie, sexologie et sciences de la famille (UCL)

Bio “psy” de Thierry le Zèbre

Je m’appelle Thierry Gaillard et je suis un aventurier !

Curieux de tout ce que ma vie rencontre : le Cosmos, la Nature, la Science, l’Histoire, …
Passionné par tout ce que l’Homme peut produire avec ses mains, sa tête et son cœur.

Je n’ai pas été détecté jeune mais je suis allé à “ma recherche” ces 8 dernières années et je me suis enfin trouvé.
J’aimerais que vous vous trouviez aussi et ce blog est l’instrument qui vous fera gagner des années et vous épargnera les affres de l’errance.
Ne pas savoir est perturbant et l’apprendre peut être étouffant : cela génère un grand bouleversement émotionnel.
Mais transcender ces étapes, pour ne pas s’y installer ou renoncer à vivre ce que vous êtes, est la seule “quête” qui donnera un sens véritable à votre existence.

Je vais suivre ce chemin et montrer que tout est possible. Vous allez aussi suivre le vôtre et ensemble nous allons changer un petit morceau du Monde.

 

Parcours croisés de deux multipotentiels

  • Tibialou dit :

    Bonjour à tous les deux !
    Je passais par là et j’ai vu de la lumière… et j’ai bien rigolé !
    Vos parcours de vie, votre humour et j’en passe.
    Diagnostiqué précoce, j’ai sauté une classe… un peu petit pour mon âge, le deuxième saut de classe a été refusé. Le reste de la primaire et du collège se fera sous les coups et les brimades de mes “copains”. Du coup, j’ai vécu sur mes facilités jusqu’au lycée, endroit merveilleux où durant 5 années, j’ai profité de la vie… musique classique, rock, poésie, chanson, dessin, foi, mathématiques, lecture, scoutisme, sport, … et j’en passe (alcool, haschisch, substances illicites, tabac à outrance). Bref, le goût de la découverte… vous connaissez… et ce sentiment de ressembler aux autres… de faire les mêmes bêtises, cette façon niaise d’aborder la vie.
    Et là… le drame… la fameuse question : “Qu’est-ce que tu vas faire de ta vie ???”… stress total… j’aime bien la bio… petit passage en fac… alcool, fête… bla bla bla…
    Oulalah !!! Bon ben au boulot, mais d’abord construisons-nous une belle personnalité… jardinier, manœuvre, relieur, et puis service militaire dans la musique. En 2 ans, je passe du niveau débutant au niveau supérieur du conservatoire. Puis orchestre, gestion école de musique, pour “enfin” me stabiliser sur une seule entreprise. Entreprise où je commence comme assistant de fabrication, puis animateur d’atelier, animateur qualité, animateur qualité-fabrication, coloriste, puis démission.
    Autre entreprise, travail plus monotone, du coup je découvre les Mooc’s? Maths, physique, thermodynamique, anglais, mécanique, mécanique des fluides, astronomie, astrophysique, droit, psychologie, art. J’en profite pour donner des cours de guitare, vendre des portraits au crayon, peindre des toiles pour la maison, faire un jardin, cultiver des fleurs…
    Rien de bien anormal en soi !
    Et là, avec 2 enfants pas très vieux, ma femme est opérée du cœur, et le traumatisme dû à la peur et au stress me fait redevenir “normal”… enfin vous voyez ce que je veux dire.
    Séances de psy, et je (re)-découvre que j’ai une singularité… que j’avais tant essayé de cacher… tellement elle m’avait fait souffrir…
    Re-séance, re-re-séance et séances encore… questionnement, tests absurdes sur internet où je “pète” les scores au regard de ceux de mes proches… et j’accepte enfin, à la lecture d’un livre que nous connaissons tous, d’être ce que je suis. Malheureusement (ou pas), un accident du travail assez grave va faire basculer ma vie. Je ne peux plus exercer de métier physique… mais que vais-je faire ???
    Bon ben, ce sera un DUT Génie Chimique, des cours au Cnam pour devenir ingénieur puis par un total hasard, une sélection dans une école d’ingénieur. Il me fallait une entreprise pour financer. Je l’ai trouvée en deux semaines. Dans 9 mois, je serai ingénieur ! Moi le fils d’ouvrier qui avait tout juste un bac sans aucune mention. Au bout de 15 mois d’études, je m’en tire avec une moyenne honorable “A”… lol
    Et en plus j’envisagerais bien un doctorat en suivant. Mais subsiste encore une réelle peur… qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire après ???
    On verra… le tout c’est de faire quelque-chose…
    D’ailleurs… je dois me mettre dans quelle case si j’ai un doctorat ? Je deviens un spécialiste… et le multipotentiel… il va où ???
    Ah mince… moi qui voulait suivre des cours de cosmologie à l’observatoire de Paris… et apprendre le zen et voyager… et partir travailler à l’étranger… et apprendre le japonais… et me perfectionner en maths, enseigner et coacher… mince, mince, mince… et puis y’a la clarinette… c’est bien la clarinette… et le piano, la bombarde et le saxo, le violon, l’aquarelle et la sanguine, la cuisine moléculaire et la géologie, l’entomologie et … bon… ok… j’arrête là…
    Mais n’empêche que j’ai bien aimé votre site ! Et votre parcours de vie ! Et votre humour ! Et votre vision des rayures ! … Hein ?!? Quoi ?!?… ah… oui… je raccroche…. tuuuuuut…. tuuuuuuuuut…. tuuuuuuuuut…

    • Lara GAILLARD dit :

      Haha … une vie de zèbre dans toute sa complexité !
      On peut devenir expert en tant que zèbre ! Cela n’est pas du tout incompatible !!
      Cela ne t’empêchera pas de continuer à toucher à tout ou à faire des liens entre la quantité incroyable d’expériences accumulées, au contraire !
      Je pense que le bonheur est justement dans “l’unification” non des connaissances mais de soi !
      Si l’on choisit qui on est, aucune raison de ne pas se spécialiser dans ce qui nous anime …
      Heureuse de t’avoir fait (sou)rire 😉 Pas de raison non plus de ne pas prendre du recul par rapport à soi-même et toute notre relativité !
      Belle route et tiens nous au courant de la suite !!!!
      Amicalement, L&T

  • KH dit :

    Ces images, ces dessins de Thierry je pense, pourraient être présentés dans le blog avec leur texte, et mis en valeur, puis être édités dans votre livre à venir, car il doit bien y avoir un livre en route, je (me) doute… (humour de HP). Bravo !

    • Lara GAILLARD dit :

      Merci Karine pour ces idées. Le livre, vieux rêve de toujours. Oui, certainement un prochain jour …
      Encore un peu de chemin intérieur auparavant et quelques démons à aller abattre mais oui, certainement, un jour prochain !

  • Marie Léa dit :

    Merci pour ta réponse Lara! Je vais t’envoyer un message en privé.

  • Marie Léa dit :

    Je dis Wow, Wow et re Wow, J’ai 50 ans, je suis encore en reconversion mais cette fois-ci incluant tout mon parcours…et je suis arrivé ici par hasard. Nan le hasard n’existe pas! Du moins ce que j’en pense. Félicitation pour votre site. Il vient de me confirmé que je suis sur la voie que je dois être. J’ai un parcours qui englobe vos deux parcours. J’avais une mère ambitieuse qui étant jeune me faisait faire tout ce qu’elle aurait aimé faire plus ma personnalité multipotentiel. J’ai une question… Je suis entrain de monté 8 sites web différents 🙁 pour encore plaire à une société…Mais 1 site sur lequel je parle des 7 autres. Qu’est-ce que vous en pensez?

    • Lara GAILLARD dit :

      Bonjour Marie Léa, merci pour ton commentaire ! Difficile, sans les détails, de te donner mon avis sur tes 8 sites 😉 la seule certitude que j’ai aujourd’hui, c’est qu’à chaque étape, les seules questions à se poser, c’est “cela a -t-il un sens pour moi ?”, “comment je le ressens physiquement ?” (oui, le mental n’est pas notre ami…) et si je ne ressens pas de contre-indication, je poursuis…
      Se fier aux autre, lors de ce genre de projet, ne rime à rien au bout du compte; en tout cas pas pour ce genre de décisions là.
      Ensuite, qd le ressenti est bon, on avance jusqu’à la prochaine décision à prendre. Les questions aux autres sont bonnes lorsqu’il s’agit peut-être de faisabilité, de détails techniques ou des domaines qui ne nous sont pas trop familiers, mais pour savoir si je le fais ou pas, fais toi confiance !! (je serais bien curieuse qd même 😉 )
      Amicalement, Lara

  • Chris dit :

    Aaahhh ok, j’ai douté… :p A bientôt alors, pour faire plus ample connaissance 😀

  • Chris dit :

    Mais l’on se connait déjà un petit peu, c’est moi Chris…. Zenmama 😉 J’ai commencé par la COZ sans trop regarder ce que vous aviez déjà crée ailleurs, c’est pour ça, je découvre et je continue toujours d’être autant émerveillée par ce que vous faîtes ! 😉

    • Lara GAILLARD dit :

      Mais ouiiii je sais qui tu es Christelle 😉 ! Mais le “faire connaissance” a juste été effleuré… Merci pour ton émerveillement, il fait vraiment, mais vraiment plaisir à lire !!!

  • Chris dit :

    C’est Magnifique ce que vous faîtes !! Je suis inscrite sur la COZ et maintenant la BAZ (malgré que je sois pas encore active) Je me trimbale ici et là, curieuse de qui vous êtes… Votre design est très beau et m’interpelle et de plus, c’est super fun ! Quelle créativité !! j’ai encore beaucoup de choses à découvrir et lire sur ce blog… Juste ces petits mots pour vous remercier du fond du cœur d’avoir crée tout cet univers où je me sens un peu comme chez moi. Bonne continuation à tous les 2 <3

    • Lara GAILLARD dit :

      Merciii Christelle !! Cela fait tellement plaisir de lire ce retour bien élogieux !
      On fera connaissance bientôt alors ?! (chaque chose en son temps 😉 )
      Amicalement, Lara

  • alexandra dit :

    Votre Blog est génial .

    J’ai le sentiment d’avoir besoin de me connecter à des personnes dont le fonctionnement est très semblable au mien.
    Je suis zèbre, et MP et je pense avoir trouvé ”refuge” dans ce petit blog bienveillant tenu par des âmes bienveillantes .

    Je suis heureuse de lire les post, faire le tour de ce blog qui m’aide

    • Lara GAILLARD dit :

      Bonjour Alexandra et ravie de lire ce besoin de connecter que nous partageons !!
      Le chemin vers soi est le plus joli que j’ai trouvé jusqu’à présent…. même s’il n’est pas toujours le plus facile. Je ne peux que t’encourager à le poursuivre, chaque instant en te disant que c’est le seul vrai, parce que c’est le tien !
      Bien à toi, Lara

  • sylvie dit :

    Je rajoute un commentaire Lara …à la lecture de ta bio tes qualités;difficultés….c ‘est dingue j utiliserais les mêmes pour moi! je suis dans une urgence vitale… je ne peux plus me cacher, c’est ca ou mourir lol jaune…usée de m adapter…hate de voir votre programme de printemps!!

    • Lara GAILLARD dit :

      Recoucou Sylvie, oui … apparemment, moi qui croyais être originale … (humour décalé of course) J’entend ce que tu m’écris et je ne peux que tu confirmer que je te comprends… Viens nous rejoindre, on a plein de choses (dont de l’énergie) à mettre en commun !
      Amicalement, Lara

  • Melanie dit :

    Bonjour,

    Une autre québécoise qui capote!!! LE mot est faible… ça bouillonne en moi, c’est fou! Tout va trop vite… mes neurones ne savent plus comment connecter…
    J’ai besoin d’aide… je ne sais plus par où commencer…
    Je vis avec un zèbre… qui s’est découvert zèbre via notre fille zébrée de 10 ans…. ça va mal… période de contraction qui perdure depuis des années…. je sais notre potentiel de couple… de famille heureuse… épanouie possible…. je m’accroche… mais mon zèbre et moi on s’éloigne de plus en plus… on parle de séparation… je ne veux pas… je résiste…. janvier 2017 : je croise François Lemay…. puis l’offre de Martin Latulippe…. L’Academie Zéro limite…. votre capsule…. et j’aboutie ici…. que faire…. je veux tout faire… méditer… me retrouver… reconnecter avec qui je suis vraiment… reconnecter avec mon zèbre… l’aider à s’aider… aider les autres…. je veux tout lire…. tout savoir… peut-être même laisser mon travail d’orthophoniste en milieu hospitalier… aider les familles autrement… et surtout retrouver ma joie de vivre… mon bonheur naturellement facile… redevenir avec mon zèbre les semeurs de bonheur que nous avons dejà été…

    Félicitations pour tout ce que je découvre à peine de vos réalisations !!! LE bonheur est possible pour tous ces zèbres… vous allez certainement en éveiller plusieurs…

    Petite question pour vous deux : L’union heureuse d’un zèbre et d’une licorne ayant une ou deux zébrures est possible ???

    Merci 😊

    • Lara GAILLARD dit :

      Bonjour Mélanie,
      Quel message empli de tant de choses… Bienvenue chez nous, même si je ressens beaucoup de souffrances dans ton petit mot. Je vais te donner quelques secrets qui j’espère te mettront un peu de baume au coeur… et je t’encourage d’ores et déjà à venir trouver des pistes et de la réflexion auprès de notre Coming-outé zébré !! Parce que, y a pas à dire, s’entourer de personnes qui peuvent, chacune avec leur expérience, te donner leurs trucs, réflexions, aide, cela fait un bien fou, crois-moi !
      Oui, le bonheur est possible pour les zèbres, comme pour chacun; l’identité est importante, lorsqu’on n’est pas reconnu par les autres, mais une fois qu’on s’est trouvé (ou retrouvé) le vrai travail commmence. La meilleure manière d’aider celui qu’on aime est de commencer par soi, TOUJOURS. Parce qu’en se recentrant, on est plus ouvert et plus fort pour amener de l’oxygène qui parfois, à lui seul, de-donne des couleurs ou de l’espoir à celui qui en cherche. Rejoins-nous et tu prendras la température par toi-même 😉
      Bien amicalement, Lara

  • Eléonore dit :

    Coucou Lara et Thierry !
    Je ne m’étais pas encore attelé à sérieusement à vos biographies et vos parcours.
    Bien entendu je les avais déjà parcouru, mais en diagonal, méthode que je n’affectionne pas mais qui est très pratique quand on découvre une multitude d’informations tellement subjuguante, surprenante et magique !

    Je souhaitais donc prendre le temps de bien absorber et imprégner sincèrement cette partie qui vous concerne et chapeau !

    Je remercie la vie de vous avoir mis sur ce chemin aujourd’hui et de pouvoir nous aider, nous les zèbres en pleine éclosion et compréhension de qui nous sommes.

    Je souhaite de tout cœur que vos nouveaux projets réussissent et je n’en ai pas le moindre doute !

    J’aime tellement le dessin de présentation de Thierry avec l’explication de chaque membre et organe ! Ça me parle totalement 🙂
    Le dessin étant aussi un passion <3

    "Bon chance" à vous <3

    • Eléonore dit :

      Dommage que l’on ne puisse pas “modifier” notre commentaire en vue de corriger les fautes d’orthographe (car j’écris trop rapidement lol et l’oublie de certains mots ahah).

      Erreur 1 et omission 1 : “Je ne m’étais pas encore atteléE à LIRE sérieusement vos biographies et votre parcours” ^^
      Erreur 2 : “tellement subjuguanteS, surprenanteS, magiqueS” et j’avais envie de rajouter “passionnantes” 😀

      Pfiouuu la blonde ^^

      • Lara GAILLARD dit :

        Merci Eléonore pour tes encouragements, ils sont évidemment toujours les bienvenus. Il n’est pas tous les jours simple d’assumer l’expression, même si elle est salutaire. S’exposer est un exercice parfois chaotique mais je me dis alors “surtout, continue, si cela te fait du bien et fait du bien à d’autres, alors tu auras tout gagné !!”
        Belle journée à toi
        ps : les zèbres ne font pas de fautes d’orthographe, ils pensent juste plus vite que les mots n’ont le temps de s’inscrire 😉

        • Eléonore dit :

          Trop gentille de me trouver des excuses qui sont carrément fiables pour les fautes d’orthographe ^^
          Je suis pourtant très douée pour cette exercice sauf que je ne prends pas le temps de me relire et surtout, les mots vont trop vites ahah 😀 <3

          Belle journée à toi aussi et encore milles merci 😀

    • Lara GAILLARD dit :

      Merciiii, tu as bien saisi notre envie et la “mission” que l’on poursuit : ensemble, mais indépendants, faire connaaître, se répandre pour ne pas avoir à passer à côté de nos singularités et notre potentiel, pour de mauvaises raisons !!
      N’hésite pas à nous présenter tes dessins, si le coeur t’en dit !!
      Lara

  • Je capote tout autant !
    Je découvre avec beaucoup d’émotion (je vois même plus les touches de mon clavier là) une famille toute pleine de zèbres…
    Je découvre et savoure ! Il y a des gens comme ça sur la planète ? Je ne suis pas le seul ?
    Wow, très heureux de vous découvrir à l’orée de cette clairière !
    Merci Lara et Thierry pour cette initiative

    • Lara GAILLARD dit :

      Bonsoir Philippe, bienvenue sur notre planète 😉
      Ravie de partager avec toi cette sensation tellement puissante de se dire qu’on n’est pas tout seul !!
      Prêt pour l’aventure ??? Oui, je suis certaine que oui !
      Belle soirée à toi !

  • Chevalier dit :

    salut Lara ,

    J’ai sans doute pris conscience grâce à nos échanges de ce WE que j’étais probablement un ver zébrè..
    Merci pour cette rencontre, c’est rassurant.
    Bises, à bientôt

    Pascal

    • Lara dit :

      Hello Pascal, très heureuse de te lire ce matin ! Nous ne nous sommes pas rencontrés par hasard, parce que celui-ci n’existe pas !
      As-tu passé le petit quiz sur le blog ? Je t’encourage à le faire. Je te rassure, il n’est pas dangereux et ne pourra faire QUE du bien à “l’étouffée” (dit avec une bienveillance au-delà de ce que tu penses, j’en ai une aussi ;-)) Merci à toi pour avoir été un top partenaire pour ces exercices de thérapeute qui devraient être enseignés en primaire (l’école bien entendu). Nous n’écoutons pas assez les parties de nous qui finissent par déprimer et nous faire souffrir. Enthousiaste à l’idée de notre prochaine formation en janvier !! D’ici là; porte toi bien, et n’hésite pas à poser 10 000 questions à la lecture de ta nouvelle carte d’identité stp. Tu m’aideras à te répondre, leur répondre et ME répondre. Bien à toi, Lara

  • Lina dit :

    Et le monde a besoin de vous !

    • Lara dit :

      Bonjour Lina, Je te remercie pour ce mot tellement plein de sens ! Le monde a besoin de nous TOUS…Voilà ce que nous désirons. Pourquoi rester caché lorsqu’on peut s’ouvrir ? Pourquoi ne pas s’exprimer lorsqu’on en a besoin ? La parole est difficile après un trop long silence mais qu’elle est belle lorsqu’elle surgit, profonde, au rythme des battements du coeur. Elle est belle aussi pour encourager les autres silencieux à respirer un grand coup en leur disant : vous n’êtes ni fous, ni seuls ! “Multipotentiels, le monde a besoin de nous”, comme le clame si joliment Emilie Wapnick !!! A diffuser et encourager.

  • Lina dit :

    BRAVO Lara ! Les multipotentiels de la francophonie ont besoin de toi ! Ta mission est grande ! À la mesure de qui tu es !!!

    • Lara dit :

      Merci Lina, mieux que mes propres mots, je te réponds par ceux de W. Whitman, repris dans “le cercle des poètes disparus”, énoncés magnifiquement par ce multipotentiel de mon coeur feu Robin Williams…
      « Ô moi ! Ô la vie ! Tant de questions qui m’assaillent sans cesse, ces interminables cortèges d’incroyants, ces cités peuplées de sots. Qu’y a-t-il de bon en cela ? Ô moi ! Ô la vie ! ». Réponse : que tu es ici, que la vie existe, et l’identité. Que le prodigieux spectacle continue et que tu peux y apporter ta rime. Que le prodigieux spectacle continue et que tu peux y apporter ta rime… Quelle sera votre rime ?

      • Eléonore dit :

        C’est pour cela que j’affectionne tant Robin Williams !
        Il est lui aussi multipotentiel ! (Lol désolé Lara, je me “réveille” ahah)
        Et le cercle des poètes disparus… quel film magnifique ! Il m’a chamboulé étant jeune

        • Lara GAILLARD dit :

          Robin est l’acteur de mon coeur depuis toujours !!! Je sais aujourd’hui pourquoi ! Comme j’adore Alexandre Astier aussi 😉 (entre autre, d’ailleurs, cela me donne une idée ;-)) Merci Eléonore pour tes mots !
          Belle journée à toi.

  • Johanne du Québec dit :

    Je capote! C’est GÉNIAL!!!!!!! Quelle créativité!

  • >

    Comment savoir où tu en es ... et si je peux t'aider ?

    FAIS UN BILAN DE 30 MINUTES