Comment calmer l’écureuil ?

 

J’ai envie de te partager en ce jour mon état d’avancée sur cette question ô combien épineuse lorsque c’est le bordel dans ta tête…

Je ne vais pas te faire l’offense de t’expliquer ce qu’est la “rumination mentale”

J’émets la supposition que, si tu lis mes newsletter et/ou que tu connais mon blog, tu dois être concerné-e par cette saloperie d’état qui te fige comme un Parkinsonien entre 2 mouvements ? (Rmq : ce n’est pas une insulte hein, c’est un réel “symptôme physique” de cette maladie …)

 

 

C’est le moment où plusieurs (hum hum)  idées/projets/intentions arrivent en même temps et se battent entre eux, finissant par s’annuler et te laisser, la bave aux lèvres, les yeux écarquillés, proche de l’implosion …. À mourir de soif à 5 mètres du bol de sangria.

 

De quoi est-il mort ?

D’incertitude monsieur l’inspecteur … d’incertitude … !

 

🤨🧐🤓

 

Et bien moi, je suis née avec cette “tare” !

Cette incapacité, dans certaines circonstances, certaines situations, de PRENDRE UNE P***** de décision !!

Je ne parle pas d’un choix d’étude, d’un choix de métier ou d’époux hein …. Je parle de la couleur d’un trait sous un titre, de hiérarchiser l’ordre à suivre dans la matinée entre la douche et le déjeuner, de retourner 15 fois chez le pépiniériste pour choisir entre un yuka et … un autre yuka … (c’est du vécu) ..etc etc

J’ai toujours été “complexée” par ce trait de caractère, taxée d’ “INFOUTUE de se décider” !

Et le pire du pire de tous les pires : c’est qu’en plus, je m’en rajoute une couche d’auto-lapidation flagellante sans concession ensuite et à chaque fois ! Je m’auto-insulte.

Et bien, ça me gonfle tellement que j’en ai fait aussi UN PROJET prioritaire !

Et, tu sais quoi ?

Ca fonctionne du feu de Dieu (ok, pas tous les jours … mais je progresse)

 

Poudre de fée !

Je te livre en vrac ce que j’ai FAIT et qui, malgré mes années d’expertise d’âne buté, fonctionne.

Mon NRJ a considérablement augmenté et je suis même capable de mesurer mes “progrès”

 

J’ai prouvé à mon “tatillonneur-dirigeant-castrateur” (celui qui vit en moi et non avec moi..) que cela pouvait fonctionner ! 

J’ai arrêté de l’engueuler parce que j’ai compris qu’il était rongé par le PEURRR et que celle-ci le rendait “poltron”. Il pense que LE choix à faire aura des conséquences DEFINITIVES et sans retour possible. Il anticipe tellement sur toutes les conséquences imaginables du 1er geste fait, qu’il utilise TOUTE son NRJ à m’envoyer des images négatives qui viennent augmenter mon hésitation.

Je me lance alors, au prix d’un effort surhumain, dans le dépassement de cette trouille qui, même si le résultat est correct, est déjà plombé (le terme est bien choisi). La “joie” est presque bannie parce que le curseur est descendu tellement bas que cela me permet à peine d’être moins stressée. Je trouve mon passage à l’acte” tellement ridicule” de facilité, après coup, que je remet en doute son “utilité”.

J’ai donc pris la décision consciente de prendre des quartiers de “kiff ma race” !

Ouaiiiis, c’est pas très “pro” comme terme mais c’est bien ce qui est ressenti !!

 

J’ai décidé de changer d’angle !

 

Réellement, concrètement et à fond. Changer d’angle fut de déménager mon “bureau” dans une autre pièce de la maison et d’y construire MON univers.

Tous les endroits où mon regard va se poser en t’écrivant ont été habillés de ce qui me plait. (et c’est encore en cours)

J’ai déménagé ! De chez moi à chez moi mais, dans un autre lieu ….

Les arguments du “tatillonneur-Dirigeant- castrateur” se sont fait de moins en moins puissants. A chaque ouverture de bouche, je lui disais “attend … tu vas voir” et bibelot par bibelot, photo par photo, couleur après couleur … j’ai pris mes quartiers et j’ai repris le pouvoir de savourer, des minutes durant, un résultat haut en sensations.

Coût de l’opération : 50 € pour la peinture ! That’s all ! (et le Yuka … qui n’en n’est pas un en fait  🙄 )

Des objets de ci de là ont changé de place et ils retrouvent leur éclat, revivent une 2ème fois, remplis d’un bout d’histoire passée.. Dépoussiérés.

J’ai mis à contribution mon zèbre artiste-ébéniste pour me construire, avec quelques planches de palette, mon rêve. J’ai demandé, le regard gourmand, à mes filles de m’aider avec leur goût “sur” … Toute la maisonnée a collaboré à ce projet. Chacun y a trouvé son plaisir et la joie étant contagieuse, la peinture a terminé sur les murs de la chambre de la petite… qui en a profité pour “déménager aussi au même endroit” pour pouvoir “mieux étudier pour son bac” (wouhaaaa l’excuuuuse bidon !)

J’ai choisi de poser, des actions, sans savoir où cela finira ni comment. En d’autres termes, j’ai contourné mes “peurs” en attaquant le problème par un autre angle.

Juste le pourquoi m’a suffit … j’ai avancé en ressentant, ressenti en avançant, tout en gardant le rêve à portée de cœur.

 

J’ai envoyé de l’Amour !

Le cœur gonflé, en quête de photos, j’ai replongé dans mes souvenirs. J’ai regardé des amis aimés et j’ai relu notre histoire commune. Dans le même élan, je leur ai écrit mon bonheur en les remerciant. J’ai écrit des mots d’Amour tellement j’en avais à revendre. Et le résultat fut spectaculaire sur mon degré de “gravitude findumondiste”Wouf … Pas dans l’attente d’une réponse mais le déposé de ressenti sans barrière !
 

 

Suite à ces 2 actions concrètes, actées dans ma réalité …. Je me suis laissée à rêver encore un peu.

La magie opère mes amis.

Ce n’est pas grand-chose et pourtant, c’est puissant, profond et telllllleeemmmennt BON !

 

Les effets kiss cool 

Observation intérieure résultant de ces “micros choses” : j’ai vécu des séances d’accompagnement où cette NRJ nouvelle était présente, comme épurée et le ressenti s’est encore amplifié.

 

Je n’oublie cependant pas le deal passé avec le “TDC”  (celui qui vit en moi et non avec moi.. 😉 ). J’ai entamé un dialogue avec lui !

Un vrai, hein. Je ne suis pas en train de te raconter des bêtises…. Je lui parle vraiment !

C’est thérapeutique : je lui parle à lui. Je le connais et j’ai pris des mois à comprendre SES besoins cachés.

Si tu fais semblant dans cet exercice … ça ne marche pas ! (crois moi, j’ai essayé)

Donc, en gros, je parle tout haut et je suis en dialogue constant avec cette partie de moi qui a le pouvoir de monter le stress et baisser l’NRJ si elle n’est pas ECOUTEE ET RESPECTEE !

Je suis hyper attentive aux signes “avant-coureurs”, lorsque son doigt est prêt à appuyer sur le bouton “ALERTE” et m’envoyer aux fraises. Je me suis faite avoir de nombreuses fois.

 

Mon antidote : la douceur bordel !

Je souris et j’en profite pour envoyer une pensée à Yann en cet instant…. qui m’a permis, en séance d’accompagnement, de développer cette idée de douceur et de la creuser en la lui offrant. Le savoir est une chose, le dire une 2ème mais se l’appliquer pour voir comment ça fait vraiment … est, à mes yeux, le vrai cadeau à s’offrir.

Dans notre séance et face à un “décalage” entre un cerveau qui sait et un cœur qui ne sait plus, la quête de traduction et la recherche de nouvelles pistes de connexion a fait son taf. La magie de l’interaction en miroir a une fois de plus opéré.

Nous n’avons pas besoin que l’on nous dise ce qui est bon pour nous !

Ca ne marche pas mon ami, ça ne marche plus !

Nous n’y croyons plus. Pas nous, pas nous …

Ce n’est certainement pas à défaut d’avoir essayé, de 1000 façons différentes et sans relâche.

Je parle de NOUS parce que je sais, maintenant avec suffisamment de recul et de rencontres en thérapie – le pays où je me suis installée, que nous partageons ce fonctionnement.

 

✔️Si tu veux gagner du temps, arrête de courir.

✔️Trouve toi ton/tes miroirs pour aller oser visiter les recoins de ton âme.

✔️Ne te dis pas que tu dois trouver la paix … Eprouve la guerre intérieure, calme les armées, écoute les combattants et respecte le besoin profond de chacun d’entre eux !

 

Ca ne se fait pas en un jour mais si tu ne le commences pas en ce jour,

cela ne se fera JAMAIS.

 

Nous avons besoin d’éprouver en soi pour comprendre, apprendre à entendre et SE RE-CONNAITRE.

C’est cela que j’ai compris.

C’est cela ” réussir un PROJET, pour un multipote “

 

Tout commence par une décision !

 

Je te partage ma joie enfantine …

Je te partage MON univers

Cet endroit magique où mon cœur peut prendre ses quartiers

Sous l’oeil attentif et curieux de mon TDC (rire du nez…)

Sans demander cependant son autorisation.

ENFIN !!

 

 

Tit’ raouette / ti raccord

Eeeet, pour ceux qui arrivent en plein milieu du film …. un petit rappel du précédent épisode ici…