Il était une fois …

Un matin du mois de juin … 2018;

Fatiguée de chercher mon fil rouge, j’ai arrêté de penser et j’ai mis les mains dans la matière.

J’ai bravé une “croyance bien ancrée” : celle qu’il fallait avoir un “don” pour oser.

J’ai fait taire “l’implacable sentence sans appel” : celle du Juge, pour lui proposer un deal.

Je lui ai dit “laisse moi faire” … Tu jugeras après.

Après moultes négociations, il a enfin accepté, imaginant avec satisfaction qu’il allait vite me prouver, par A + B, que j’étais bien prétentieuse pour imaginer “arriver à quelque chose” avec mes deux mains gauches.

Le contrat signé, un peu inquiète, j’ai sauté. 

Et tu sais quoi ? 

Il ne s’est pas tu … mais, trop occupée à re-découvrir un plaisir oublié, je ne l’ai plus entendu …

 

Je te livre mon secret 

Je ne suis pas particulièrement habile de mes mains, je ne suis pas “née dedans” non plus.

Je n’ai pas rêvé toute ma vie de devenir “couturière” … et je ne rêve pas non plus aujourd’hui de CELA

J’ai seulement relié mon Amour du beau, des couleurs, des matières avec la furieuse envie de CREER, pour de vrai,

ce qui me faisait rêver. 

 

Deuxième secret 

Des heures à pester, une très mauvaise vision dans l’espace, j’ai compris que je ne comprendrais qu’en essayant.

Les “erreurs” sont devenues mes amies ! Je n’appris qu’en les rencontrant.

Le reste est une histoire … d’équilibre et d’éveil dévorant d’une passion trop longtemps tue.

Mon plus grand apprentissage fut d’éprouver cette “conception” jusque là théorique à mes yeux  :

 

“C’est en faisant qu’on devient …. faiseron ! “

 

J’ai donc tâtonné, inquiète et un peu paralysée par mon incompétence.

Ensuite j’ai assemblé, défait, ré-essayé, re-défait, réfléchi, refait…

Et, de fil en aiguille  😆  j’ai vu naître, sous mes doigts maladroits, une première réalisation.

Belle ? Moche ? On s’en fout à ce stade … Ce qui compte c’est qu’elle existe.

 

Et là, aujourd’hui, en ce 30 janvier 2019, j’ose exposer au “monde” (enfin, celui qui me lit  😉 )

mes premiers essais… 

 

Mon message pour toi en ce jour :

OSE l’expression, peu importe sa forme. Elle te construira le plus joli pont entre tes rêves, parfois vécus comme inaccessibles, et leur réalisation, un pas après l’autre ! 

 

 

C’est partiiiiiii !