Qu’est-ce qu’un multipotentiel ?2018-05-22T15:22:37+00:00

Qu’est-ce qu’un multipotentiel ?

questions-zebriques-dessin original multipotentiel

 Et si la vulnérabilité était ta plus grande ressource ? T’es-tu déjà demandé, toi qui réfléchis tout le temps, (même quand tu ne le veux pas) si ton fonctionnement pouvait être une vraie force ? As-tu déjà imaginé que tu pouvais ne pas être seul dans cette « galère » et que d’autres pouvaient vraiment TE comprendre ? As-tu déjà pensé un seul instant, qu’avec très peu de petits réglages et un décalage de ta propre auto-analyse, tu pourrais passer du désarroi au plus grand des bonheurs ?

Commençons notre aventure commune par une approche, certes un peu théorique, mais nécessaire pour brosser une première esquisse du sujet et tenter de calibrer ce qu’on entend par « mulitpotentiel ». Vois le comme les premières contours d’un dessin, des pistes à « valider » avant toute chose, une première prise de connaissance et de conscience.

Qu’est-ce qu’on entend par multipotentiel ?

ecran ipad avec un ensemble de smiley multipotentiel

     « La multipotentialité est un terme éducatif et psychologique, (utilisé pour la première fois en 1972 par R.H Frederickson) qui se réfère à la capacité et à la préférence d’une personne d’exceller dans deux ou plus de deux champs différents      Il peut également se référer à une personne dont les intérêts s’étendent sur plusieurs domaines, plutôt que d’être fort dans un seul. Ces traits sont appelés multipotentialites, tandis que le terme « multipotentialiste » est plutôt employé pour les personnes présentant ce trait de caractère.      En revanche, les personnes dont les intérêts se trouvent globalement dans un même domaine sont appelés « spécialistes ». »

Choix d’auteur : multipotentialiste étant définitivement trop long à écrire ;-), nous utiliserons le terme de multipotentiel, que ce soit pour se référer à la personne ou aux traits de caractère. L’important n’étant pas le nom mais bien la réalité qu’il revêt et comment le vivre au mieux pour une belle vie épanouie !

Qu’est-ce que ça veut dire ?

Le Multipotentiel d’un point de vue neurologique est défini comme possédant un « mode de câblage neuronal » différent de la majorité mais ne sous tend en rien une anormalité et ne fait référence à aucun trouble mental quelconque. Christel Petitcollin « Je pense trop » dit que dans la petite enfance, entre 3 et 6 ans, un tri neuronal se fait de manière naturelle : l’enfant élimine des milliards de neurones et de connexions électriques qui ne lui sont pas indispensables.
Il serait, hypothèse avancée par Sophie Revil (dans le cerveau d’Hugo) moins drastique chez les sur-efficients, ci-nommés les Multipotentiels.
Il s’agirait donc d’un point de vue neurologique, bien plus qu’un nombre supplémentaire de neurones, d’une plus grande connectivité entre ceux-ci et d’un mode de câblage en arborescence différent de celui des « spécialistes » dont le mode de câblage sera qualifié de séquentiel. Cette arborescence explique le « bouillonnement d’idées » évoqué par de nombreux Multipotentiels !

Nous pourrions schématiser de la façon suivante pour simplifier :

Le « spécialiste » est celui qui a trouvé sa « vocation ». Il se forme alors, étudie, développe ses compétences et s’en va, si le cœur ou les ambitions lui en disent, sur la voie de l’expertise.
Les Multipotentiels ont quant à eux, souvent peine à trouver leur vocation. Non par manque d’intérêt mais plutôt par intérêt pour trop de choses. Le choix leur est douloureux car ils veulent tout, tout à la fois et ont très souvent de nombreux centres d’intérêt. Ajouté à cela, s’il n’a pas été « détecté », le sentiment d’être « à part », perdu et incompris par les autres.

Ce câblage particulier leur permet de faire du lien entre des sujets très épars. Pour revenir à Emilie Wapnick, elle évoque cette capacité qu’on les Multipotentiels de combiner 2 ou 3 domaines et de créer quelque chose de neuf à l’intersection, comme une capacité de connecter des choses qui ne le sont pas encore et met en avant leur grand potentiel de créativité.

Ce qui rejoint la définition même de la créativité (Wikipédia est mon « ami ») qui la décrit comme :

« la capacité d’un individu ou d’un groupe à imaginer et mettre en oeuvre un concept neuf, un objet nouveau ou à découvrir une solution originale à un problème ».

Et enfin, Jeanne Siaud-Facchin dans son livre (une bible à mon avis) « Trop intelligent pour être heureux » insiste sur le même principe de différence entre un multi et un spécialiste :

« Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il ne s’agit pas d’être quantitativement plus intelligent, mais de disposer d’une intelligence qualitativement différente. Ce n’est vraiment pas la même chose » !

Et d’affirmer que Les deux facettes principales du Multipotentiel sont l’intellectuel et l’affectif !

Et d’insister enfin sur la relativité de cette forme de personnalité, souvent vue par l’extérieur comme « enviable » ou « supérieure » :

« Etre surdoué n’est ni une chance insolente, ni une bénédiction des dieux, ni un don privilégié, ni une surintelligence enviable. C’est une personnalité singulière aux multiples ressources intellectuelles et affectives dont le potentiel ne pourra s’inscrire comme une force dans l’ensemble de la personnalité que si et seulement si cette composante est connue, comprise et reconnue »

D’autres terminologie pour connecter :

Ce fonctionnement n’est évidemment pas une nouveauté ! Cependant, la dénomination de multipotentiallité est assez récente ce qui la rend aujourd’hui bien plus répandue, dans l’air du temps et concernant mon propos, plus intéressante car source de nouvelles approches, dépoussiérant d’anciennes théories parfois obsolètes et ce grâce notamment aux avancées importantes des neuro-sciences qui tendent à mieux comprendre la différence de fonctionnement neuronal des multipotentiels.

Si ce terme est nouveau pour toi, passons en revue ses grands frères ou d’autres termino, dont tu as peut-être entendu parler un jour ou l’autre : Sur-doué, douance, Haut potentiel, Haut QI, polymathe, « Renaissance soul », slasher … pour les plus connus.

Tous n’ont pas exactement les mêmes définitions et les experts ne sont pas tous d’accord entre eux. Certains correspondent plus à un mode de fonctionnement qu’à des traits de caractère. Mon objectif n’étant à ce stade, ni de discuter sémantique, ni de débattre ou de créer un lexique complet en 3 volumes, je me suis arrêtée pour cet article à une autre dénomination que j’ai trouvée, proche de la multipotentialité qui correspond le plus à ma réalité, ma sensibilité, mon expérience et peut-être (je l’espère) à la tienne aussi.    

Le scanner de Barbara Sher

« Refuse to choose : a revolutionary program for doing everythong you love »

Cet auteur compare le multipotentiel à un scanner qui va, plutôt que d’approfondir un sujet ou une matière choisie, « scanner » l’horizon de ses nombreux intérêts pour satisfaire sa curiosité et sa soif de savoir mais ne pas s’appesantir, une fois le plaisir assouvi. Pourquoi ? Car il aura trouvé ce qu’il cherchait dans le sujet choisi. Sa définition du scanner est très proche de celle du multipotentiel. Elle définira des typologies mais insiste sur le fait que chacun pourra se retrouver dans plusieurs typo. Elles ne sont donc ni strictes, ni restrictives… L’objectif n’étant pas un étiquetage enfermant, mais un encouragement à découvrir le puzzle de sa vie par le « fil rouge » : C’est la motivation profonde des choix faits. La question essentielle à soulever pour comprendre et admettre que si une tâche est commencée et/ou arrêtée, ce n’est jamais sans raison valable. Ce fil rouge est le MOTEUR et non une fin en soi. C’est le point commun, l’élément motivationnel que le Multipotentiel utilise, souvent sans le savoir, pour tout ce qu’il entreprend ou dans tout ce qui l’anime. Ce fil rouge permettra de mettre en lumière les processus principaux et le lien qui existe entre les différentes activités du multipotentiel. C’est son puzzle de vie en construction. Le Multipotentiel ou le scanner en effet et c’est une de ses grandes forces, est la re-création permanente.  

 Les caractéristiques principales d’un MP 

Je n’aime pas les étiquettes, les diagnostics, les réductions ou les enfermements, sache le 👿 . Mais force a été de constater que de lire un jour, alors que tu te sens « à côté de la plaque », incompris, solitaire et résigné, des mots que tu as l’impression d’avoir écrit toi-même dans ton journal intime ; mots qui te suivent depuis l’enfance. Cela fait un bien fou et déjà, sans imaginer ou envisager le reste, ce sentiment de libération en vaut à lui seul le détour ! Prends le comme vision globale des principales particularités que l’on peut attribuer à ton profil de multipotentiel. En insistant sur le fait qu’il existe évidemment différents types de Multipotentiels et que tous les traits décrits ci-dessous ne doivent pas être réunis pour être « validés » Multipotentiel . C’est une première grille de lecture.    

Quelques talents et traits de caractères principaux :

L’apprentissage & la curiosité Tu es avide de connaissance et travaille en transdisciplinarité ; celle-ci actionnant ton amour d’innover, de connecter et d’inventer. Un sujet nouveau ne t’intéresse pas : Il te passionne ! Tu apprends beaucoup et vite jusqu’à épuisement de ta curiosité qui peut-être fulgurante et s’éteindre rapidement aussi. Tu es capable d’une grande concentration si le sujet éveille ton intérêt et d’emmagasiner des tonnes d’informations et des détails que tu es parfois le seul à voir… Ton sens de l’observation est très développé et tu te demandes parfois où tu ranges tout cela.

Tourbillon de livre qui vous aspire multipotentiel

Le besoin de nouveauté Tu peux passer pour un zappeur ou un instable à la lecture de ton CV. Cette attitude, non valorisée en France notamment, est bien plus liée à un ennui rapide une fois le tour de la question ou du poste fait plutôt qu’un manque d’adaptation. Tu t’ennuies, tu quittes. Les autres changements peuvent aussi être dus à des promotions internes rapides. Ton besoin de variété est une constante, assumée ou pas.

Hybridation d’activités = créativité Mené par cette soif de connaissances, tu peux mener en même temps plusieurs activités, professionnelles ou non mais chacune, même si d’apparence distincte sont toujours liées, d’une manière ou d’une autre plutôt que superposées. Elles serviront le même objectif final.

Autoroute de nuit avec ses fils lumineux multipotentiel

L’enthousiasme Toujours lié à la soif de connaissances et la curiosité, l’enthousiasme est l’énergie dominante libérée lors de l’immersion dans une activité nouvelle ou une nouvelle découverte. C’est ton moteur et ta particularité. Alors que la majorité des gens ressentent un stress devant un changement d’habitude, tu ne te sens vraiment « dans ton jardin » que lorsque tu démarres une nouvelle activité, ou tâche ou découverte. Tu peux en devenir un éternel débutant, puisque ton désintérêt arrive souvent bien avant l’expertise.

La mémoire : « Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme » dirait notre ami Lavoisier. Rien n’est perdu. Lorsque l’emmagasinage est terminé, même si tu passes à autre chose, les informations ne sont ni perdues, ni oubliées. La manière particulière de gérer l’information et de lier à celle-ci ton hypersensibilité, te permet de récupérer des données dont tu as besoin par un autre biais que la seule rétention mémorielle « cognitive ». Des sensations peuvent être associées à une connaissance, permettant alors une récupération d’info par de multiples canaux. Une odeur par exemple peut faire surgir en une fraction de seconde un souvenir sans avoir aucun rapport avec la situation en cours.

face d'éléphant projeté sur un écran en parchemin multipotentiel

Rapidité de traitement de l’info Marie Elaine Jacobsen décrit « une tendance à faire montre d’une pensée flexible et d’une perceptibilité inhabituelle, d’une capacité à percevoir en même temps tous les aspects d’une même problématique et les conflits de vision qu’elle peut générer et d’une capacité à pouvoir rapidement cerner les problèmes et les réinterpréter au-delà des évidences, combinant leurs forces intellectuelles pour trouver des solutions réalistes et efficaces » – Marie Elaine Jacobsen => Éveiller le géant endormi.

En quête perpétuelle Vérité, Sens, Intégrité morale et Idéalisme Les quatre sont imbriqués pour ma part. Le mensonge étant contraire et ingérable avec la lucidité dont tu as toujours fait preuve. Ton insatiable curiosité est menée par une quête de vérité et de sens à ta vie et à la vie en général. L’intégrité est une obligation qui découle de cela…., et partant par là, il n’y a qu’un pas pour comprendre que l’idéalisme soutient tous tes comportements.

Deux visage face à face avec des phrases ecrites dessus multipotentiel

L’hypersensibilité Les sens sont développés et activés en permanence. A l’extrême, on parle aussi de tendance à l’hyperesthésie : un bruit ou une odeur peuvent te devenir insupportable par saturation de l’un des sens. Les 5 ne sont pas forcément sur-développés mais les capteurs sont en général très sensibles.

Humour Souvent décalé, l’humour est ton bouclier de prédilection et décrit remarquablement comme « Une habile manipulation des émotions qui deviennent transmissibles sous une forme cognitivement correcte et appréciée » par Jeanne Siaud-Facchin*

Une banane enleve sa peau devant un buste en platre multipotentiel

Un défaut !!! Passons aux choses qui fâchent… Le revers de la médaille. Tu n’est pas toujours facile à gérer, spécialement si tu ne sais pas trop pourquoi tu as ces réactions, ni qu’en faire, et que ton sentiment dominant est d’être « seul au monde ».

Les plus grandes difficultés = le revers de la médaille

Je ne vais pas m’appesantir sur ces difficultés car tu les connais par cœur. Le but de cet « état des lieux » est, à ce stade, de partager mon grand espoir que la connaissance de soi, d’autant plus si on ne rentre pas dans les grilles classiques et dominantes, est le point de départ de tout le chemin positif à faire pour ré injecter du sens, là où il y en plus !

Dessin aux traits d'un homme seul multipotentiel

Incompréhension des autres face à ton mode de fonctionnement !

  • Ignorance de ton propre état = imposture comme système de pensée.
  • Le doute permanent et la remise en question.
  • Faire un choix alors que plein de choses te plaisent ou que tu te sens dans la capacité de « tout faire » (ou presque, dans tes domaines de prédilection).
  • Débutant éternel et donc, gagner ta vie peut être problématique : l’expertise te parait une quête bien compliquée.
  • Sentiment d’inachèvement répétitif.
  • Hyper- conscience du caractère relatif de tes actions.
  • L’intégrité n’est pas une valeur à acquérir, c’est une camisole.
  • Des humeurs Up and down difficile à supporter (ON/OFF).
  • Intolérance à l’ennui = créateur d’angoisse.
  • Claustrophobe de la répétition.
  • Perdre le fil et « te noyer dans un verre d’eau » par hyperactivité mentale : entraînent des difficultés à commencer… ou finir une tâche.

Beaucoup de mots sur des maux. Difficiles à lire mais tellement soulageant de se voir ainsi décrit comme si je te connaissais, non ? Très heureuse si cela te fait battre le cœur plus vite, ce n’est qu’un voyage au creux de soi. Je t’encourage à suivre le lien ci-dessous, il t’emmène maintenant vers une partie qu’on néglige souvent, nous attardant trop sur le mental. Le corps en fait les frais et les mots qu’on néglige crient bien souvent au travers de maux bien physiques ! Ecrit par mon zèbre de mari, qui tente de comprendre POURQUOI bien souvent … C’est par ici : En route pour un voyage commun ! 

Si tu désires réagir, je t’encourage à me laisser un commentaire ci-dessous et si tu penses qu’il peut aider une autre personne, offre-lui de bon coeur en le partageant.  Que ta journée soit belle !
Lara, Multipotentiologue avertie !

Ce qu’il ne faut pas manquer !

34 Comments

  1. Estelle meyer juin 2, 2018 at 15 h 38 min - Reply

    Ca me fait un bien fou d’avoir un nom à ( mon probleme) je dis probleme car pour mes parents ,
    Mon caractère paraît comme un problème ..
    J’ai bientot 25 ans et je suis une touche a tout
    J’ai ete vendeuse ( tres bonne vendeuse)
    Coiffeuse : j’ai appris tres vite et est ete tres doue tres vite mais ca aussi ca ma passé pour ensuite passé un examin d’entrer pour des etudes d’architect d’interieur dan une ecole reconnue pour adoré faire partie des meuilleur de la classe et puis tous quitter au bout d’un an pour ensuite rester dans la meme ecole et etre en accepter en bijoux que jai arreter il ya 6 mois
    Et me voila aujourdhui me questionnant constamwnt sur ce que je vais faure de ma vie et ou pourrais-je bien mettre mes compentence ,
    Ma facons de voir le mondre mon adaptation a apprendre tres vite
    Je suis perdu et je pensais vraiment avoir un probleme ,l’article m’apaise de me dire que je devrai tout simplement accepeter qui je suis et continuer la ou la curiositer m’enporte

    Desolé pour l’ortographe je ne vie plus en france depuis mais 13

    Merci pour cette article

    • Lara GAILLARD juin 5, 2018 at 14 h 21 min - Reply

      Bonjour Estelle, oui. Ecoutez-vous ! Allez où votre curiosité vous emmène et votre intuition vous confirme ce qui est bon pour vous !
      Bon cheminement !
      Lara

  2. Josse Ameslon mai 1, 2018 at 15 h 57 min - Reply

    Bonjour, j’ai 39 ans et n’ai jamais réagi à un article sur internet. Articles que j’ai bien sûr lu par milliers, frénétiquement, selon ma « passion du jour ». J’ai passé, plus jeune, une double matrîse à l’université car une seule était bien trop angoissante pour moi, puis j’ai ouvert le champ avec un master 2 complètement différent en réussissant à faire accepter des rapports tordus entre les matières 😉 j’ai ensuite fait un 2eme Master 2! une fois mon métier acquis, j’ai très vite lorgné sur d’autres potentiels. Et 13 ans plus tard j’ai tellement souvent l’impression d’un gâchis et d’une mise en danger par mes passions compulsives. Il n’y a que la pleine présence par une initiation à la MBSR, développé par le génial (selon moi) Jon kabat Zin, qui aie réussi à m’apporter une sorte de calme et de capacité à relativiser les choses. Mais attention, sans pratique quotidienne de la méditation tout revient et même avec la pratique, c’est une vigilance constante qui m’épuise. Auj, j’etait justement en train de me dire que reprendre 3 formations en parallèle de mon travail et de mes deux enfants n’était pas jouable, contrairement à quand je n’avais pas d’enfant. J’en rit en l’écrivant, mais c’est fou! Oui je n’arrive pas à concevoir un changement professionnel vers un autre métier unique… et le bonheur de cet article est que pour certainement la première fois, je ne me dis pas que je suis folle à lier et qu’il va peut être falloir accepter de faire 2 métiers plutôt qu’un.

    Je me sens bouleversée par votre article et moins seule. Merci 1000 fois d’avoir consacré du temps à cela.

    • Lara GAILLARD mai 3, 2018 at 17 h 07 min - Reply

      Hello Josse, merci pour ce commentaire très « drôle » à lire en effet … mais par compréhension du « trop ».
      L’accumulation n’est pas toujours obligatoire en terme de job. Se créer par contre un job où TOUT ce qui fait notre spécificité est possible et hautement bon pour la santé ! J’en suis la preuve sur pattes. J’ai pourtant plusieurs casquettes dans ce que je fais mais comme cela vient à présent des choix conscients et non par « obligation » ou « contraintes », c’est possible. Garder les formations et connaissances pour le plaisir est un kif et le reste, assembler toutes ses connaissances accumulées pour les transformer en quelque chose d’unique.. en s’autorisant à croire en soi et oui, cela commence par oser se faire confiance petit à petit. Le chemin est un peu ardu mais j’encourage vivement à cela. Choisir ce que l’on fait et non plus le subir.
      Belle route à toi !!

  3. Deb avril 30, 2018 at 21 h 18 min - Reply

    Bonjour Laura,
    Je me reconnais… mais en même temps, je n’arrête pas de demander: et si j’étais juste « bonne à rien » ? Après tout, ne dit-on pas « bon à rien, mauvais en tout? ». Malgré tout ce que l’on peut le dire sur mes qualités, je suis toujours persuadée ne n’être « pas assez ». J’ai la sensation de courir après un infini. Il m’arrive d’avoir de véritables bouffées d’angoisse quand je me dis que je n’aurais jamais assez de toute une vie pour savoir tout ce qu’il y a à savoir et étudier tout ce qui m’intéresse…cette sensation de n’être jamais totalement à ma place, ni dans le bon job, ni dans le bon secteur… mais comment savoir si on est véritablement multipotentielle, ou si se reconnaître dans ce portrait est juste une façon de se cacher sa propre incapacité aller au bout des choses ?…

    • Lara GAILLARD mai 1, 2018 at 12 h 32 min - Reply

      Bonjour Deb, tu te poses les bonnes questions … mais avec un « mauvais code » ou décodage. Exemple concret dans le « ne dit-on pas : bon à rien, mauvais en tout » ? Est- ce que tu y crois cela ??? Penses-tu vraiment être « bonne à rien » ? Qui dit ça ??
      Tu cherches le job idéal : il n’existe pas. Par contre, tes talents naturels, tes capacités, tes envies elles, si !
      Quel est, selon toi, le bout des choses ?
      Et s’il t’étais possible d’aller vers cet infini (chéri) mais en sifflotant ??
      Continue ce chemin, c’est le bon pour trouver TES réponses, celle de DEB et seulement les tiennes !
      ps : va visiter la chaîne youtube, je me suis fendue d’en parler 😉 (et je te promets que la vidéo et moi, ça fait 2 mais le chemin y est peu à peu déposé)
      Bien amicalement, Lara

  4. Catherine Musavy mars 11, 2018 at 14 h 40 min - Reply

    Bon… J’avoue, l’article m’a captivée. Je pense être multitaches mais il y a tellement de choses que je n’ai pas terminées et tellement d’excellentes idées qui me viennent et que je laisse tomber… J’applique ce qui me paraît cool pour mes enfants et ma famille… J’ai l’ impression d’avoir des idées farfelues, qui font rire parfois… Et que plus tard, d’autres
    les appliquent en s’octroyant la paternité. Mais c’est pas grave, pour moi, ça confirme que je suis dans le bon… Les mensonges m’horripile à un point et l’injustice quotidienne… Mais bon… Je fais avec… En trouvant des réponses comme dans vos articles. Merci… Jusqu’au prochain

    • Lara GAILLARD mars 11, 2018 at 15 h 28 min - Reply

      Ouiiii Catherine les idées, les idées, les idées !!
      Si nous ne les appliquons pas, ou ne les faisons pas partager… pour toutes les bonnes (mauvaises) raisons (excuses) qui nous empoisonnent quand même un peu la vie, elles servent à quoi ou à qui ???
      De quoi avons-nous peur quand cela arrive ?? (question que je me pose évidemment aussi 😉 )
      Et si …. elles étaient bien plus puissantes et remplies de sens que cela ???
      Et si elles permettaient de relier les personnes qui en sont remplies mais qui n’osent pas forcément les exprimer ?
      A laisser infuser …
      Merci pour la prise de contact et donc, à très vite … Ca m’a donné une idée !
      Bien amicalement, Lara

  5. Cyril février 6, 2018 at 21 h 37 min - Reply

    Bonjour,

    Honnêtement j’ai vue votre vidéo ça ma insité a venir sur votre site, je pense être multi potentiel ou TDAH, je ne sais pas trop car c’est très ressemblant honnêtement aujourd’hui sa me pourrit la vie ont me dit souvent que je suis bizarre ou différent ou que je suis soit sur on soit sur off je me plais dans le bordel je gère malheureusement quand ce n’est plus le bordel je m’en vais (la je parle du boulot), j’ai été électricien mécanicien informatien(bon OK j’ais commencé par ce qui faisait des rimes) poissonnier préparateur de commande responsable d’agence informatique chef de projet la je suis en formation’ de mécanicien moto mais j’ai aussi des passions qui passent après avoir acquis toutes les informations comme l’aeromodelisme, la création de meuble, la transformation d’utilitaires en camping car, la transformation d’alternateur en moteur électrique malheureusement beaucoup ont échoué car j’ai souvent abandonné après avoir compris le concept et souvent je manque d’intérêt par la suite, j’ai aussi pas mal de problèmes dans les relations sociales je ne comprend pas comment ce faire de nouveau amis (ce qu’il faut dire et ne pas dire) et aussi sur le fait que je sais tt enfin vu le nombre de centre d’intérêt différent que j’ai et vu ma soif d’apprendre j’ai très sou entre un avis qui peut me faire passé pour quelqu’un de narcissique ou qui ce sent supérieur j’essaie de fermé ma bouche(gueule) mais souvent je ne peut m’empêcher de contredire ou d’avoir un avis différents je ressent un genre de haine envers moi après je rougit fortement… J’ai vue tellement de chose sur les zèbre les multipotentiel les tdah que je ne sais pas trop ou j’en suis car je me retrouve dans toute ces catégories et dernière chose j’ai souvent conscience de m’écarter d’un groupe de personne par moi même car je me sens différent et pas sur la même longueur d’onde jprefere être seul que mal accompagné même si cela me pèse car être seul en permanence sa reste triste au faite j’ai 29 ans

  6. JADE janvier 26, 2018 at 23 h 56 min - Reply

    Je tenais à laisser un commentaire car la description faite par vos soins colle bien à ma personnalité,originaire de la Guadeloupe, j’ai souvent été incompris et rejeté par mon entourage. Je croyais qu’être différent état un crime mais en vous lisant, en me retrouvant parmi vous je ne le suis plus et je comprends que c’est une force que nous avons. Mes ex-managers m’ont décrit comme quelqu’un sans avenir avec un CV décousu qui ne correspond pas au standard de la société, que je serais incapable de créer une famille dans un esprit stable, pourtant âgé de 31 ans j’ai été diplômé récemment car j’ai repris les études. Mon entourage m’a fait comprendre que je n’avais pas de but alors qu’en moi je sais que je suis capable de plus, ils sont spécialiste dans leur domaine pas moi car l’ennui me tue à petit feu… Alors c’est cela on est des mulitpotentialistes, je pense que ma réponse se trouve dans se court texte que je viens d’écrire : créer mon propre travail = heureux = accomplissement de soi= bonheur = énergie illimité=créativité.
    Je vous remercie d’avoir créer ce blog car j’ai cru que j’étais seul.

  7. chris décembre 17, 2017 at 0 h 43 min - Reply

    pffffff , c’est un long soupir que je pousse ici ! 42 années , c’est le temps que j’aurais mis à enfin cerner le problème , si tant est qu’il en soit un….Multipotentiel !!! voilà ce que je semble bien être, et c’est vraiment surprenant de trouver enfin après autant d’errances la définition que me caractérise le mieux, et vraiment, ça semble même trop beau pour être vrai, tellement je colle à la définition.
    Moi qui était tant en colère contre moi même pour ne pas être assez assidu, concentré, perturbé sans cesse par des idées parasites qui me font totalement perdre le fil de ma pensée et qui m’égarent trop souvent. J’avais l’impression de n’être bon qu’à survoler les choses sans jamais trouver une raison à tout ça.
    Merci, je viens de comprendre que d’abord, je ne suis pas le seul dans ce cas, et qu’en plus, un profil très précis se dresse devant moi et qui semble coller en tout point à tout ce que je croyais être des faiblesses de ma personnalité.
    J’ignore si je vais maintenant devenir meilleur et pouvoir avancer plus libre d’esprit , mais au moins un verrou s’est ouvert, il n’y a plus qu’à pousser la porte.

    • Lara GAILLARD décembre 18, 2017 at 12 h 25 min - Reply

      Hello Chris, c’est exactement ça et pour ne pas faire durer le suspense, je te confirme que tu ne changeras pas et c’est cela qui changera tout !
      Tu vas juste suivre ce chemin qui va te faire voir ce qui te paraissait des errances, des défauts, des faiblesses comme la source de ton plus grand potentiel ! Ca prend du temps, de l’énergie mais tu es en route vers la plus belle réalisation qu’un Homme puisse faire : s’autoriser à utiliser ce que la nature lui a octroyé ! Fini les pannes de sens …. l’horizon s’ouvre et l’Humain se met en marche !
      Belle route et si, d’aventure, tu bloques à certains carrefours, tu connais notre adresse à présent.
      Bien amicalement et bonnes fêtes !!
      L&T

  8. PIERRE décembre 15, 2017 at 11 h 18 min - Reply

    Bonjour , merci pour toutes ces informations.
    En vous lisant, je me sens compris et je dois avouer que cela fait du bien.

    On me trouve instable, impulsif, impatient et bien d’autres adjectifs mais après remise en question je me trouvais…incompris.

    J’explique souvent à mes beau parents, carriéristes invétérés que je souhaite me réorienter dans d’autres domaines alors que nous venons d’acheter un appartement.

    Pour me présenter rapidement, j’ai 25 ans et je suis passé par plusieurs cases ( serveur, barman, chef de salle, militaire, commercial, conducteur de ligne, maroquinier, agent de sécurité,garde du corps ). Plusieurs formation, plusieurs jobs qui une fois dedans m’ont plus énormément mais une fois les connaissances acquises je m’ennui profondément. Aujourd’hui je suis commercial automobile, je vends des voitures depuis 1 an ( après une formation de 1 an ). Une fois passé la première année de formation, je voulais déjà faire autre chose, mais j’ai fait plaisir à ma femme j’ai trouver un travail dès ma sortie de formation et maintenant cela fait 1 an que j’y suis et je suis dans l’ennui complet. J’ai apporté plein d’idées pour développer le business et apporter ma contribution à plus grande échelle, faire du nouveau, apprendre plus, mais que nenni. Je vois trop loin, je vois tout dans l’excès des mots qui reviennent sans cesse.
    ET LA GRANDE DECOUVERTE, une recherche simple sur Google : pourquoi je m’ennui dans mon travail. Et me voilà ici.

    Bref je n’ai pas avancé sur ma situation, mais j’ai compris une chose, que mes défaut sont peut-être des qualités à exploiter.

    Multipotentialité est dorénavant une qualité à exploiter, il faut juste trouver le bon entourage.

    • Lara GAILLARD décembre 18, 2017 at 12 h 28 min - Reply

      Welcome in your real world Pierre, et si tu veux deviser à t’en faire tourner la tête, nous sommes preneurs et avides !
      Bien amicalement et à bientôt ???
      L&T

  9. ANNA octobre 27, 2017 at 16 h 41 min - Reply

    Bonjour à tous. Cela fait seulement 3 jours que j’ai découvert le terme multipotentiel. Et trois jours que j’essaie de me documenter à fond sur ce que c’est, ironie de la chose, je fais exactement ce qui caractérise le multipotentiel. Et c’est un grand soulagement de mettre un mot sur mes habitudes: commencer quelque chose et ne pas le finir, m’intéresser à un domaine et creuser comme une folle jusqu’à m’en lasser, passer à une autre lubie. Le plus perturbant dans tout ça, c’est que je n’arrive pas à trouver un travail dans lequel je pourrais m’épanouir vraiment, malgré mon doctorat en chimie, la vie de chercheur n’est finalement pas faite pour moi. J’ai l’impression de m’ennuyer dans les soirées avec mes amis si je ne suis pas stimulée intellectuellement et même dans un travail, j’ai vite le tour si ce n’est pas « multitâches ».
    Au final, contente de me dire que je ne suis pas la seule dans ce cas là et espère trouver les réponses à mes questions.

    • Lara GAILLARD octobre 28, 2017 at 10 h 07 min - Reply

      Hello Anna, heureuse que tu aies trouver une « raison » à la raison probablement de ne pas trouver un travail dans lequel tu puisses t’épanouir. Tu vas pouvoir réellement décider, maintenant, ce que tu vas pouvoir mettre en place pour te respecter et respecter ton fonctionnement !
      Ce n’est pas un chemin toujours facile mais par contre, crois-moi, y a de la place et tu peux te régaler dans toutes les réflexions qui vont arriver en trombe 😉
      Garde le cap et tu sais où on est si tu désires voyager moins seule et peut-être trouver plus rapidement des pistes déjà essayée par d’autres ?
      Bien à toi !
      Lara

  10. Petitcurieux septembre 22, 2017 at 20 h 21 min - Reply

    Bonjour à vous ! (je décide enfin à publier mon message après deux hésitations. Et oui, j’ai peur que mon message soit nul et n’apporte rien à personne…)

    Je suis un jeune homme curieux de 25 ans, je précise curieux car c’est ma curiosité qui m’a amené jusqu’à vous, fruit du hasard…^^
    Je viens de découvrir votre site et par conséquent, la multipotentialité (mot qui n’est d’ailleurs pas reconnu par mon correcteur…^^).
    Et donc GROS DÉCOUVERTE.
    Je vous lis depuis quelques heures, j’ai également fait le quiz (résultat 75) et j’ai la forte impression de me reconnaître à travers ce joli mot qu’est la multipotentialité. Le descriptif que vous en fait, colle en beaucoup de points avec ce que je pense être.

    Cela expliquerais donc pourquoi je n’arrive toujours pas trouver (comme les autres) un travail dans lequel je me verrais épanoui et pour lequel j’aurais envie de me lever le matin. Je ne sais pas ce que je veux faire exactement. Des choses m’intéressent comme avoir des responsabilités, toucher un peu à tout, pouvoir m’organiser comme je le souhaite, laisser cours à mes idées (mon imagination), etc. mais le problème avec ça, c’est que tous les postes qui réunissent plus ou moins mes critères demandes pas mal d’années d’études avec souvent de l’expérience. Expérience que je n’ai pas et niveau d’études non plus. Pourtant je m’en sens capable mais bon comment convaincre un recruteur alors que l’on n’a pas la formation…
    En parlant de formation, je vois souvent écrit avec le terme multipotentialité, le mot surdoué. Ironie du sort, je ne pense pas être surdoué, car quand j’étais plus jeune, à l’école, je n’étais pas forcément un très bon élève, il m’arrivait parfois même d’être tout le contraire. Parfois quand le travail ou que la matière m’intéressait je pouvais m’impliquer et avoir de bonnes notes, mais d’autres fois (la majeure partie du temps même ^^), ne vraiment rien faire du tout sans aucune envie et avoir des notes faibles voir très faible (j’ai jamais aimé le système scolaire, je me suis toujours battus avec mes professeurs à coût de mots et d’arguments sur ce sujet). C’est d’ailleurs pour cela que j’ai redoublé 2 fois. Mes professeurs m’ont toujours pris pour un élève pas bête mais moyen, loin d’être surdoué ^^.
    En revanche, j’ai remarqué, depuis que j’ai quitté le cercle scolaire, mes idées, mon imagination, mes inventions, ma curiosité se sont vraiment démultipliées. ça n’arrête pas. D’ailleurs le soir sa en devient même embêtant par moments, avant de dormir, je ne fais que réfléchir.

    Et puis il y a aussi le côté relationnel avec la famille ou par moments c’est un difficile. Etant curieux, je veux parler de tout avec tout le monde. On me dit toujours que je veux avoir raison, alors que je ne fais qu’argumenter, j’attends donc la même chose de la personne en fasse, mais ils ne supportent pas d’épiloguer sur un sujet ou un problème longtemps, alors que moi j’en parlerais des heures, du coup les personnes s’énervent, me disent que je veux toujours avoir raison, avoir le dernier mot, alors que moi je veux juste échanger, convaincre peut-être par moments, ce doit être mon défaut. Oui il y a ça aussi, toujours à se remettre en question, toujours pensé.

    Enfin bon, je ne vais pas épiloguer plus longtemps sur ma vie, surtout que je ne dois rien vous apprendre, si vous-même êtes comme moi.

    Mais j’avais une question, enfin c’est plus une impression.

    A force de vouloir tout faire, je ne fais rien, est-ce normal ?

    En vous remerciant d’avoir pris le temps de me lire.

    Agréable journée ou soirée à vous.

    • Thierry GAILLARD septembre 26, 2017 at 14 h 16 min - Reply

      Merci pour ton commentaire PetitCurieux.
      Comme beaucoup, se retourner sur soi-même entraîne un phénomène de tornade qui soulève beaucoup de poussière.
      Je lis dans tes sentiments une volonté de comprendre mais aussi un certain nombre d’erreurs qui est dû à une mauvaise agglomération d’infos.
      C’est précisément pour cette raison que, Lara & moi avons l’ambition d’aider toutes les personnes qui comme toi se posent les bonnes questions.
      Continue de nous lire et pourquoi pas suit-nous sur notre parcours : La Boite à Zèbres. A bientôt et n’oublie pas qu’agir c’est déjà une réponse.

  11. Rookie juillet 27, 2017 at 8 h 06 min - Reply

    Je découvrez la « multipotentialité » avec Emilie Wapnick qui a définitivement ancrée le terme dans quelque chose de finalement assez revendicatif. Peut-être que c’est ce dont j’avais besoin pour franchir un peu le pas, car je ne me sentais pas concernée par les articles ou les livres sur les différents types d’intelligence. Je voyais tout cela davantage comme un problème de comportement de ma part, et pas du tout comme un atout ou la preuve d’une intelligence quelconque. Depuis toujours, « on » me dit que j’ai des « lubies ». Au début, je me vexais comme un pou maintenant, le terme me sert à annoncer à mes proches qu’ils vont devoir me supporter à nouveau « Attention, j’ai une nouvelle lubie… » J’ai du mal à voir la multipotentialité comme quelque chose de cool. Pour moi, ça veut surtout dire imposer ma personnalité à mes proches. Passer 2 mois dans les jardineries parce que je me lance dans la permaculture et qu’on refait le balcon à neuf, faire relire tous les soirs les moindres variations de mon roman à mon copain, lui faire acheter de la cryptomonnaie dans la foulée. Saouler, le monde avec la théorie de la gravitation quantique à boucle… J’ai fait mon chemin néanmoins. J’ai compris que ce qu’on me reprochait le plus c’était de ne « pas aller au bout d’une chose », alors j’ai appris la persévérance un peu « de force ». Finalement, je m’y tiens, j’arrive à achever des choses et à les continuer sur le long terme. Ce qui finalement est assez encourageant, j’ai l’impression que je peux effectivement tout devenir, sans jamais ne vraiment être ce que je fais. En admettant que je suis bien une « multipotentielle » je pense que le modèle que je continue d’admirer est celui des experts, et je m’impose de m’expertiser dans tous les domaines. Disons que j’apprends à vivre avec moi-même en essayant de ne pas épuiser mon entourage. Alors, il y a des points positifs, c’est que généralement, j’embarque tout un tas de gens dans mes délires, au final, je crois qu’ils sont contents. J’arrive à fédérer des choses tout en faisant comprendre aux gens qu’il est possible que mon intérêt retombe et qu’ils se retrouveront seuls avec « ma lubie ». Ahah… C’est pas simple. Autre difficulté, accepter de devenir référente dans un domaine. Je commence à acquérir une certaine légitimité dans quelques domaines, mais comme je les ai creusés « pour moi », je ne trouve rien à conseiller aux autres dans d’éventuelles publications. Pour tous les disciplines que j’aborde mon seul conseil serait du type « fais-le intelligemment ! » or ce n’est pas comme ça qu’on construit une légitimité, il faut savoir gloser et détailler et argumenter, et ça je n’arrive pas. J’ai l’impression que pour beaucoup, la multipotentialité, c’est un peu le nouvel « enfant indigo » : « oh trop bien je suis surdouée », alors que perso, j’ai du mal à me réjouir ! Ahah ! Heureusement, la prochaine lubie enthousiasmante n’est jamais bien loin 😉

    • Lara GAILLARD juillet 28, 2017 at 12 h 33 min - Reply

      Hello, ton commentaire me réjouit ! Tu as trouvé ton chemin pour le vivre bien, malgré le fait que tu écrives que tu as du mal à t’en réjouir 😉
      Et pour ce qui est de donner des conseils, comme je le comprends… puisqu’on le fait effectivement pour soi ! Ce que tu n’as peut-être pas appréhendé finalement, est que tu détiens une clé très sympa ! C’est lorsqu’on le fait entièrement pour soi, qu’on l’assume et qu’on le dépose, sans arrière pensées que d’autres s’y reconnaissent et que là, l’apport est réel ! Mais comme c’est « sans effort », on a du mal à accepter que cela peut apporter à d’autres… Totalement contraire à ce qui nous est enseigné depuis toujours ! Et soucis de légitimité qui en découle.
      Vives les lubies ! Vive la multipotentialité et j’en suis assez revendicative/trice (?) pour ma part, comme Emilie qui m’a fait un tel effet que nous ouvrons notre projet, comme elle, en nous en étant inspirés.
      Bien à toi, et quoi que tu fasses, fais le avec le coeur (et intelligemment évidemment 😉 )
      Lara 🌹

  12. Cindy.R mars 14, 2017 at 23 h 36 min - Reply

    Bonjour à toutes et à tous !

    Cela fait du bien de découvrir une communauté de « multipotentiel », merci à vous Lara et Thierry de l’avoir favorisé:)

    A bientôt sur le groupe 😀

    • Lara GAILLARD mars 15, 2017 at 12 h 39 min - Reply

      Merci Cindy et oui, tu y es déjà … dans notre groupe aujourd’hui et nous en sommes ravis !!!
      Belle journée !!

  13. Nicole mars 13, 2017 at 23 h 10 min - Reply

    oui, je connais ces sentiments. Pas tout, non, mais par exemple : à Pôle Emploi, ils essayent de définir mon profil et rien ne rentre dans les cases alors que je sais faire plein de choses !!! à la fin, ce qui sort sur le papier ne me ressemble pas du tout. Et là, comme j’ai besoin de retrouver un moyen de vivre, je suis partie sur plusieurs pistes et j’ai l’impression de me disperser et de ne pas avancer. Mais en même temps, je me rends compte que chaque chose vers laquelle je vais contribue à nourrir les autres et j’avance quand même…bizarre… votre site et les explications que je lis m’ont permis de voir sous un autre angle tout ce que j’ai commencé sans le finir, tout ce que j’ai quand même fini puis suis passée à autre chose…ouin tout ça me parle. Mais dieu que ce n’est pas facile, parfois !

    • Lara GAILLARD mars 15, 2017 at 12 h 51 min - Reply

      Bonjour Nicole, non ce n’est pas simple, je le confirme. La prise de conscience, première étape incontournable est pourtant, comme son nom l’indique, une étape ! Pour aller plus loin, du temps et de la bienveillance envers soi. Si le coeur t’en dit, nous sommes nombreux et si tu veux échanger avec des « comme toi » ;-), nous t’invitons chaleureusement dans notre auberge : https://www.facebook.com/groups/143553566140872/
      Bien amicalement, Lara

  14. Christophe mars 5, 2017 at 5 h 39 min - Reply

    Bonjour

    Il n’y a pas beaucoup de site ou on parle de Multipotentiel moi je me découvre en ce moment c’est très dur d’aller chercher un boulot ou tu sais déjà que tu va te faire chier alors que j’ai plein d’idée dans plein de domaine mais que ta crédibilité est bafoué parce que ton CV ne reflète pas une expertise. Notre façon de voir les choses déroute, les gens n’arrive pas a nous « catalogué » comme un produit de supermarché. nous sommes transverses avons une vision étendu des problématiques on est un peu comme si nous étions au bord d’un précipice et certain vont voir 200m de chute alors que nous allons leur dire non il y a plus de 200m c’est pour cela que nous passons pour des pessimistes des chieurs parce que nous on voit ce que les autres ne voient pas!!! c’est chiant de vivre comme ça on est décalé..maintenant que je sais c’est un combat de se faire connaitre et re-connaitre… Bon courage a tous

    • Lara GAILLARD mars 6, 2017 at 16 h 15 min - Reply

      Bonjour Christophe, bien résumer 😉 Et oui, du courage il en faut, et si tu en as, nous t’invitons à nous rejoindre dans la Coming-Outé zébré (groupe FB) pour utiliser ce courage en groupe et aller plus loin, moins seuls, chacun avec sa valeur ajoutée.
      Nous sommes en plein projet, non pour se battre contre des moulins à vent mais pour en dessiner de nouveaux 😉
      Tu es le bienvenu si le coeur t’en dit !!
      Amicalement, Lara et Thierry

  15. Isabelle décembre 22, 2016 at 18 h 14 min - Reply

    Merci pour ce texte. Je bouleversée, mais en même temps, tellement apaisée… Une piste qui me permets de comprendre bien des choses… Je m’y reconnais à chaque ligne, mais surtout, ça m’enlève un grand poid de culpabilité de n’avoir pas « réussi » malgré tout ce « potentiel »…
    J’ai une foule de questions, d’idées qui se bousculent. Mais surtout, je m’aperçois que je ne suis pas si seule que ça. Que je ne peux pas changer ça, mais que je peux mieux vivre avec les désagréments! Et surtout savourer sans culpabilité le bonheur de vivre simplement et différement.
    Je reconnais aussi mon petit fils, mon père… Ce sont des pistes…
    Merci et je poursuis ma lecture!

    • Lara décembre 23, 2016 at 12 h 51 min - Reply

      Bonjour Isabelle, tellement heureuse de t’offrir cet émoi. C’est un réel plaisir de se lire au travers des mots d’une autre non ?. Bienvenue chez toi 😉
      C’est un joli cadeau pour Noël ! Je comprend pertinemment la foule de questions et d’idées… Attention, ne te fais pas envahir, c’est très puissant. Un petit conseil pour cela : laisse venir tout ce qui t’arrive et n’hésite pas à noter en vrac…. c’est un truc que j’utilise depuis 3 mois et 7 jours aujourd’hui et qui me permet de tenir le raz-de-marée émotionnel 😉 Tu es au début du chemin et je suis tellement ravie pour toi ! Continue à commenter ou à poser des questions, n’hésite pas. Je prépare mes étrennes et je te les envoie dans la journée probablement. Nous te souhaitons, Thierry et moi, le meilleur Noël possible et de profiter de ces instants de re-naissance car la vie est belle quand on sait POURQUOI on est comme on naît. A très vite, Lara

  16. Eléonore décembre 21, 2016 at 19 h 20 min - Reply

    Oui j’espère à très bientôt car je suis vraiment curieuse et intéressée pour échanger avec vous 2 !
    Je VOUS souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année !
    Amicalement 🙂

    • Lara décembre 21, 2016 at 20 h 37 min - Reply

      Belle fin d’année. 2017 sera la plus année de notre vie !!

  17. Eléonore décembre 20, 2016 at 20 h 00 min - Reply

    Merci, vraiment merci beaucoup !

    Il n’y a pas un mot où je ne me reconnais pas.
    Je suis en plein développement personnel depuis 2 ans et demi maintenant, je continue d’en apprendre sur moi et ce n’est que du bonheur !
    J’ignorais cette partie de multipotentialité et j’ouvre les yeux sur ce comportement qui m’était inconnu et « ingérable » pour certains points.
    Je vais pouvoir travailler correctement sur ce sujet et continuer d’évoluer, d’avancer, de progresser !

    Je te souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année !

    • Lara décembre 20, 2016 at 20 h 43 min - Reply

      Accroche toi, ça va décoiffer Eléonore 😉 La découverte du plus joli territoire vient de commnencer pour toi : le tien !
      Très belles fêtes et à très très vite pour poursuivre cette aventure en « terrain connu ».
      Amicalement, Lara (et Thierry bien sur!)

  18. Lina novembre 20, 2016 at 3 h 50 min - Reply

    Et le monde a besoin de vous !

    • Lara novembre 21, 2016 at 15 h 28 min - Reply

      Merci, douce Lina…pour avoir entendu l’essentiel…Nous allons prendre notre place dans le monde pour nous prouver et inspirer nous l’espérons que même si c’était long et chaotique, c’est possible. Habillés de notre vécu et d’une puissante « lame de fond », nous avons décidé de nous respecter, dans nos différences et notre humanité.

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.