Flash back 

Quatre ans que je me retrouvais, les yeux écarquillés, la bouche ouverte, les bras ballants face à cette exclamation puissante qui me fit vibrer de la tête au pied :

Multipotentiels, le monde a besoin de nous !

Ce cri m’a fait connecter toutes les cellules entre elles !

Je prenais conscience, réellement, au plus profond de mon être, que je n’étais pas seule au monde dans mon moulin à idées disparates et WAOW, merci Emilie Wapnick pour ce magistral cadeau.

 

La mise en marche ..

Depuis, je ne peux pas dire que j’ai chômé !!

Le temps est une de nos ressource les plus précieuses !

On sur-estime souvent ce qu’on peut faire en 1 an et on sous-estime ce qu’on fait faire en 5 ! “

Je comprenais cette phrase, intellectuellement certes, mais je n’ai pu l’appréhender réellement, tellement incapable de m’offrir des objectifs, soutenant une vision à “long terme”.

En ce jour, je regarde en arrière, je regarde loin devant et je goûte le merveilleux chemin effectué sur ces 4 années. Elles me parurent longues et difficiles souvent, tellement intenses et pourtant semées de moments où j’avais cette impression de ne pas en “faire assez”, de ne pas “voir de résultats”, de courir vers “je ne sais où”, avec cette peur collée aux basques de peut-être “faire tout ça pour rien”

Raaaaaa l’horreur de sensation qui m’a poursuivie dans ces cycles infernaux devenant ma prison à ciel ouvert. Je te les partage, en direct de mes ressentis :

  • connexion
  • mouvement rapide et exponentiel d’une idée
  • je fonce, allumée comme une ampoule
  • Bouillonnante, illuminée
  • Enfile mes bottes de 7 lieues
  • Jusqu’à …. la première embûche, la 2ème
  • Le doute et la peur viscérale dans l’arrivée impromptue du “comment” mettre tout ça en musique.=; concrètement, dans la matière …
  • Le doute grandissant, les nuits deviennent courtes
  • L’impression oppressante de ne pas “avoir ou être assez” pour me lancer
  • Le besoin de me rassurer, de trouver la validation extérieure pour me donner le droit d’être …
  • Puis, invariablement, le doute gonfle tellement que je bifurque,
  • Transforme l’idée, me perd dans l’infiniment petit à en enfermer cette idée lumineuse
  • A en perdre jusqu’à la substantifique moelle et à me noyer dans un verre…. sans eau
  • Je m’assèche, je suffoque et je me rétrécis …

Jusqu’au prochain allumage …

Puis au suivant …

Puis au suivant …

Au suivant (eeeet oui, Brel m’arrive toujours au moment où l’émotion monte)

Ça te parle ?

Et pourtant, je ne me suis pas arrêtée et j’ai pris la ferme DECISION de ne plus m’arrêter à cette observation, en faisant, EN CONSCIENCE, ce que je n’avais jamais fait les fois précédentes !!

 

Que n’avais-je fait les fois précédentes ???

Je n’avais pas vu … voulu voir que ce que je faisais était non seulement assez mais qu’il était plus que temps de ME valider et de ME reconnaître entièrement, sans jugement, en m’encourageant à poursuivre le chemin comme une grande….

Seule et pourtant en plénitude, en voyant, en moi, ce que j’arrivais à voir chez l’Autre qui m’inspire …. En miroir !

En 1 mot comme en 1000 : à accepter que la vie traversée aura la consistance de ce que j’allais CHOISIR d’en faire.

A oser imaginer choisir qui j’avais envie de devenir en mettant en place, à chaque instant, un nouveau pas dans cette direction.

Je n’ai de pouvoir que sur MOI … sur la PERCEPTION que j’ai de MOI, et du monde.

Grande révélation ressentie; JE suis seule responsable de MA vie. 

J’ai donc pris l’entière responsabilité de dépasser enfin mes croyances “d’être éternel” qui, s’il se cache sous le coussin duveteux et rassurant de l’oubli confortable, pourrait éviter la réalité de la fin de l’histoire.

Quelle est-elle cette terrible vérité que l’on nous cache, et que l’on s’accorde à se cacher par “imitation” et conditionnement  (coussin duveteux et rassurant de l’oubli confortable) ?

Je vais mourir un jour !

Waaaaaaaaaaaaa … Je t’invite à fermer les yeux et à ne pas t’enfuir trop vite cette fois-ci.

D’aucun pourrait dire, “maiiis, je n’ai pas peur de mourir !”

Je lui répondrais en ce jour, pas si sûre justement.

La question au final ne se pose pas en ces termes. “Mourir”, chacun sait que tout s’arrête, la lumière et le souffle s’éteignant sur ce qui était : nos joies et nos souffrances, pour un autre état que l’on ne connait pas tant que nous ne l’avons pas expérimenté !

Tout le reste n’est que fantasme, imagination, création de l’esprit d’une réalité autre .. Inconnue jusqu’à ce qu’elle nous arrive concrètement. La peur de cet “inconnu” reste donc totalement mentale et c’est là où les limites se posent et qu’il est intéressant de prendre du recul littéralement pour sortir de cette immobilité et en faire quelque chose d’autre.

J’ai, pour ma part, fait le choix de sortir la tête du coussin pour respirer le grand air et d’enlever mes bottes de 7 lieues pour enfiler de bonnes vieilles baskets et commencer à marcher, 1 pas après l’autre, pour éprouver la vie qui coule en moi et non la rêver sans prendre le risque d’en goûter l’expérience !

 Yesssss ! Quelle libération !

Cette étape n’est pas à faire une fois pour toute. Elle est à réitérer tous les jours, chaque minute qui passe, à chaque inspiration, à chaque souffle… une fois de plus. Le processus par contre est TOUJOURS le même.

Je parie sur MOI (cet endroit où tout se passe) et mes pas qui avancent sur ce chemin. J’ai choisi, non de nier ma fin (plus communément nommée dans le jargon “pro” l’angoisse existentielle), mais de créer, en conscience ! J’ai décidé de jouer ma partition, de jouer à vivre, de jouer à créer.

Quoi de mieux, qui plus est, pour un être habitué au “chaos”, au décalage du monde normé tout propre pour enfin se sentir moins .. décalé justement ?

Quand pourrais-je mettre à profit TOUUUUUUUT ce que j’ai expérimenté en tant que multipote si ce n’est lorsque le MONDE lui-même crie à l’aide ???

Si ce n’est maintenant, quand sera-ce ? (haha, jolie formule)

J’entends, au travers des centaines et centaines de commentaires reçus depuis 4 années maintenant,

  • J’aimerais trouver ma place !
  • J’aimerais comprendre QUI JE SUIS
  • J’aimerais contribuer à un monde meilleur …

Et bien, vas-y gars ! C’est l’heure 😉

Plonge en ton âme et écoute résonner la vie qui y coule et t’attend. Prend ton courage à bras le cœur et écris ton épopée ! Mets-y de l’élan, enjambe tes peurs de vivre et fonce !

Le monde t’attend, le monde attend chacun d’entre nous …. IL EST L’HEURE DE SE REVEILLER !

C’est pas possible ? Je ne suis pas assez ? Je suis qui pour .. ? J’ai pas ceci ou cela ?

Bla bla bla BULLSHIT !

 

Je peux le hurler sur tous les toits du monde en ce jour. C’est de la foutaise !

Je me suis ré-inventée des dizaines de fois et tu sais quoi ?

J’ai longtemps cru qu’il me fallait tout re-commencer de zéro à chaque étape, aveuglée par nos conditionnements cartésiens du “tout séparé”, apeurée par la comparaison avec le “fils du voisin” qui a bien réussi lui, avec sa grosse bagnole et sa rolex !

J’ai longtemps cru qu’il me fallait ENCORE des connaissances ou d’autres outils pour oser affirmer ma propre valeur face au monde et attendre encore de trouver LA vocation qui me permettrait d’avoir la SECURITE, cette inaccessible étoile !

Qui mieux que les ETRES HAUTEMENT SENSIBLES, habitués à bouger vite, s’adapter, proposer des points de vue différents, des chercheurs de sens, des connecteurs arborescents créatifs pour être enfin dans les “bonnes cases” alors que le bouleversement secoue l’humanité endormie ?

 Le siècle des lumière fut THE siècle pour les multipotes

L’ère qui s’ouvre à nous est une nouvelle porte d’embarquement pour les profils à parcours “A-typiques”*

*entendre, ceux et celles qui ont tâtés de multiples terrains sans s’installer, chaussons au pied, au coin du feu en attendant Godot, parce qu’ils ont toujours eu la sensation qu’ils avaient quelque chose à apporter au monde !

 

Yesss, a y est, jme chauffe 😉

C’est quand tout change qu’il faut TOUT changer !

(te conseille vivement cette pépite de livre Neale Donald Walsch)

Et bien, pour ma part, c’est fait !!

 

Assied-toi, prend un verre …. Jte raconte !

C’est l’histoire de .. : “Itinéraire d’une zébrette en réussite !”

J’ai choisi cela en 2016, sans aucune foutre idée de “comment faire”.

J’avais juste l’appel du “ose” plus fort que celui qui me tirait vers le bas, à me coucher et suivre le troupeau.

J’ai choisi de parier sur la liberté la plus grande possible et osé me lancer sur le net (intuition) !

Une “psy” virtuelle, waaaaaaa le défi !! (double en sachant que, même dans la vrai vie, j’avais tout expérimenté .. sauf psy, mon choix d’études)

Comment oser croire qu’il était vraiment possible de réussir une activité nourrissante ET rentable via le net, moi qui suis née du temps où les premiers ordi apparaissaient 😉

J’avais juste l’intuition que si d’autres y arrivaient, pourquoi pas moi ??!!!

Je suis donc partie de zéro ET sur le net, ET dans l’activité d’accompagnement !

En ayant 2 mains gauches et paaaas du tout l’esprit ni technique, ni informatique. Je suis plutôt poète dans l’âme.

Et boum, c’est parti .. J’ai mis quelques mois et des essais, au départ infructueux car, tant j’osais offrir de la valeur (voir le nombre d’articles…) que je n’osais pas passer à une offre payante. Je tremblais en me disant “mais, ça, ils le savent .. On trouve cela partout gratuitement…”

Un jour, j’ai osé. Je me suis alors rendue compte que, bien plus que mes connaissances, c’était mon expérience qui avait de la valeur auprès de celui qui venait sonner à ma porte.

Deux années durant, je n’ai fait que grandir…. Tuant peu à peu cette impression collante et handicapante de croire que je n’étais pas “assez”. Force fut de constater qu’au-delà de mes expériences, une chose était encore plus importante pour aider celui qui se sentait perdu : la rencontre HUMAINE !

J’ai alors souri de me rendre compte que ce qui avait toujours été les plus petits organes de mon corps (et les plus sensibles) étaient devenu l’objet le plus précieux de ma vie : mes oreilles ! (oui, j’ai des oreilles d’enfant m’a dit un jour une ORL ;-)). Il faut savoir que la magie opère lorsque ces 2 petits organes sont reliés direct au cœur… Et bien, un jour, ce cabinet virtuel s’est transformé en confessionnal et mon cœur s’emplissait de reconnaissance à chaque nouvelle rencontre. J’ai su alors vraiment que j’étais sur MON chemin !

Je me rencontrais enfin totalement, par le biais de cette écoute et nos échanges. Je me suis sentie à MA place et le cœur a gonflé.

Le chemin apparait seulement lorsque le pèlerin se met à le parcourir.

Deuxième pallier : la rêve-olution

J’ai capté fin 2019 qu’il était temps d’évoluer. Il était temps pour moi, en tant qu’entrepreneuse de comprendre le vrai goût de la liberté et d’oser augmenter la valeur que je m’accordais. D’augmenter mon impact, de m’offrir plus, mieux. Etre entrepreneur n’est pas du tout la “même réalité” que salarié-e…. Notre plus grande ressource étant le temps, il me fallait oser apprendre à le vivre autrement si je voulais goûter la vie autrement qu’au travail. J’étais arrivée au max et les heures de respiration pour moi diminuaient. Je me confrontais à d’autres limites, une fois de plus. Je touchais une barrière profondément ancrée en moi : la croyance que le salaire avait des standards figés et que l’argent était pour les “experts”, “les Hommes d’affaire” ou les “truands” …

Impossible de dépasser ce dilemme affreux. Je touchais quelque chose de profond qui m’échappait complètement. Soit j’étais quelqu’un de bien .. et pauvre, soit je gagnais ma vie et je passais du côté obscur.

Une colère sourde monta alors et mon fort sentiment d’injustice s’éveilla !

Pourquoi b***** ne puis-je allier les 2 pour vibrer librement et offrir à mes enfants ce qui m’avait handicapé toute ma vie ? Une petite voix perfide me souffla alors cette question :

Serais-tu capable de PAYER cher pour nourrir tes besoins et pallier à ce qui te manque en ce jour ?

Frissons d’échine …. Nuits blanches. J’ai ruminé cette pensée, en boucle, en cherchant la logique qui m’apparut alors ! Mais bon sang, mais c’est bien sur !!

Le fameux prix à payer = le prix de mon ENGAGEMENT !!

Si moi-même je n’étais pas prête à vivre cette expérience, je ne pourrais en effet absolument pas apprendre à progresser ni partager cette étape cruciale à celui/celle que j’accompagne !

La peur indique toujours la prochaine étape du voyage, le prochain pallier vers son idéal, son SOI LIBRE.

Un rêve sans action … restera toujours un rêve !

J’ai donc choisi la “pire situation” mondiale pour investir en moi, bosser sur mes propres limites, me choisir et risquer tout ce que j’avais mis en place pour honorer la vie en moi. Pendant que le monde pleurait sur son économie en berne, projetait ses peurs et tentait de se racrapoter sur ses codes en danger et la fin d’un début d’espoir humaniste, j’ai bossé sur ce que JE pouvais transformer et sur MA façon de créer l’histoire que j’ai toujours rêvé de vivre.

J’ai choisi de me faire peur (et confiance donc) en investissant dans un coaching “haut de gamme” pour péter mes croyances bien ancrées, cachées sous des injonctions de m**** qui, même si connues consciemment, continuaient leur travail de sape dans les méandres de mon cerveau en ébullition.

J’ai ensuite osé prendre le risque d’arrêter de “vendre mon temps” en passant de séances de thérapie brève à une offre complète !

Accompagner le/la volontaire, non à juste débloquer sa situation en lui montrant où elle/il se sabotait mais en l’accompagnant à faire le même parcours que moi pour toucher en lui/elle ce qu’il était incapable de voir jusqu’à présent et se ré-inventer alors en choisissant à son tour de CROIRE en ses propres capacités d’auto – wash 😉

 

Cette décision date du 2 mars 2020 !

Et, en ce jour, je suis là où j’ai toujours rêvé d’être !

Mon planning s’est à nouveau rempli jusqu’à arriver à mes nouveaux “objectifs” car partis de ma nouvelle vision, ancrée sur la valeur de ma propre transformation enfin reconnue intérieurement !!

Waaaaaaaowwww (dans de la joie). Ose ouvrir ton coeur et son abondance et le ciel t’aidera !

Les barrières n’étaient que mes propres filtres; les “blocages”, des épreuves à franchir pour grandir.

J’ai traversé mes peurs et je confirme qu’elles n’étaient qu’illusion. 

La réussite est au croisement entre tes talents naturels et les besoins du monde

Et …. Je ne suis pas la seule à le faire !

Nous sommes plein de “fous” à désirer la joie alors que le monde pleure en actionnant les leviers de la peur et de la perte. Nous sommes nombreux à nous lever le matin, animé par LE REFUS de ne voir le verre qu’à moitié (plein ou vide). 

Nous ne devenons libre, à partir du moment où l’on se rappelle qu’on l’était déjà !

Nous ne devenons libre qu’à partir du moment où nous sommes capable de voir, qu’à chaque situation, il y a autant de bénéfices que d’inconvénients !

A partir de cette vision d’ensemble de toute situation, nous pouvons choisir une action, un mouvement, un pas en avant pour éprouver le chemin et accepter de VIVRE notre légende personnelle (big up l’Alchimiste) !

Le résultat pour ma part ?

Je me sens non seulement vivante mais en plus, je kiffe un max, fière d’avoir vaincu le loup !

J’ai délaissé mon costume de “sauveuse” pour enfiler celui de pèlerin. Je voyage en direction de mon lieu sacré, celui où mon cœur m’emmène et, connectée à ce qui est ressenti, j’ai placé mon cerveau en serviteur (sa meilleure place) pour garder les pieds bien plantés sur notre chère terre, avec les yeux rivés dans les étoiles.

J’espère de tout cœur que ce témoignage de ma part t’encouragera à endosser à ton tour ton mouvement intérieur pour prendre cette décision aussi !

Si tu te poses ces trois questions encore :

  • J’aimerais trouver ma place !
  • J’aimerais comprendre QUI JE SUIS
  • J’aimerais contribuer à un monde meilleur …

Tu sais ce qu’il te reste à faire : investis EN TOI ! Engage-toi pour tes rêves et mets toi en marche …

Mon coach-mentor proclame qu’une décision peut se traduire par le fait de “tuer toute les autres possibilités”. Ce qui m’enfermait, au demeurant, m’a libérée dès l’instant où je me suis fait confiance. J’ai enfin compris viscéralement ce que mon cerveau (ce salopard) ne voulait me laisser voir ; j’ai décidé d’écouter un autre organe que lui, je lui ai désobéi …

Je t’invite à mon tour à arrêter d’avoir peur ou de douter. Tu as des choses à faire, des expériences à partager, une vie à vivre; d’autres a entraîner alors dans ton expansion (tes enfants par exemple…), d’autres à inspirer pour qu’à leurs tours, ils entrent dans la danse.

Si tu désires t’engager sur ce chemin là, accompagné, je t’encourage à prendre rdv pour que nous en discutions afin de faire la clarté sur ce qui te bloque, et décider, ensemble, si tu désires que je mette mes organes sacrés à ta disposition pour t’aider à magnifier les tiens.

Je te laisse la clé des champs ici : 

Je réserve mon RDV pour une Session-Bilan Pré-accompagnement 

A savoir : je n’ai que 4 places nouvelles /mois et je n’accompagne que ceux/celles qui sont prêt-es à

braver leur peur de briller (parce qu’en général, “l’échec” est déjà un terrain connu)

Que mon engagement à moi est de t’aider à retrouver la vue sur ce qui est dans l’ombre à cette heure

Que le tien et donc, ta responsabilité, est aussi importante que la mienne dans ce taf de reconneXion à ce qui est DÉJÀ là. Si tu as peur, c’est bon signe…. Mais si cette phrase te fais vibrer, c’est aussi bon signe

Si (comme moi) tu es sauvage dans ton cœur, tu te battras pour tes rêves” (Sailor et Lula)

Multipotentiellement, Lara